AccueilS'enregistrerConnexion
Bullroarer ouvre ses portes avec comme objectif de tester la MàJ21.2. Cette mise à jour intermédiaire est d’importance puisqu’elle apporte au jeu les premières instances du Mordor.
L'événement des pirates en ce moment même et jusqu'au 19 septembre. A l'abordaaaaaaaaaaaaage!!!
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée

Partagez | 
 

 Lizeth Heliandil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 16 ... 29, 30, 31  Suivant
AuteurMessage
Lizeth

avatar

Messages : 875
Date d'inscription : 14/01/2016
Age : 29
Localisation : Clamart

MessageSujet: Re: Lizeth Heliandil   Dim 6 Aoû - 20:22

#79

Les œufs étaient aussi grands que mes avant-bras. Il en restait trois qui trempaient dans la substance visqueuse noire qui allait se perdre plus loin. Moela s'approcha d'eux et en prit un qu'elle mit à l'intérieur d'un sac de toile qu'elle avait apporté. Après avoir refermé le cordon avec soin, elle mit le tout dans sa besace remplie de tissu.

- Un nid bien confortable en attente de la bouillie qu’on lui réserve, me commenta-t-elle en me faisant un clin d’œil.

J’étais surtout rassurée que l’œuf soit bien en sécurité, ou plutôt, bien enfermé. Nous jetâmes un coup d’œil autour de nous et rebroussâmes chemin, moi en tête, une flèche encochée à mon arc, à l’affût du moindre danger. Finalement, notre partie de la mission avait été simple, et j’espérais qu’Amynduilas et les deux Malledhrim pourraient venir à bout de l’énorme bestiole. Je ne pouvais m’empêcher de penser à ses mandibules et surtout à sa manière de se déplacer. J’en frissonnai.

Les chevaux enfin en vue, je me retournai, et qu’elle fut ma surprise en ne voyant pas Moela. Je criai son nom mais ce fut en vain, la capitaine semblait avoir disparu. Je me maudis de ne pas avoir fait suffisamment attention à mes arrières et à ce qui y était. Ce que Moela transportait était vital.


- Lizeth, tu devrais t’inquiéter de Moela tout autant de ce qu’elle transporte, m’indiqua Chandra sur un ton de reproche.

Le sang me monta au visage, de honte. Je repris le chemin en sens inverse et scrutai les fourrés qui le bordaient. Tout à coup, je vis l’une de ses bottes dépasser des hautes herbes.

- Moela, mais que s’est-il passé ? l’interpellai-je tout en accourant auprès d’elle.

Je ne pus réprimer un cri d’étonnement. Elle était toute tremblante, recroquevillée sur elle-même. Mon cœur manqua un battement quand je vis ses mains recouvertes par d’énormes cloques violacées. Elle avait reçu une dose de poison pure, et l’effet avait été bien plus rapide.


- Non, non, non, pourquoi n’y avons-nous pas pensé ? paniquai-je tout en redressant la capitaine. Moela, est-ce que tu m’entends ?
- Oui, et je n'entends que toi… répondit Moela d’une voix pâteuse.
- Il faut que tu te relèves, on file jusqu’aux chevaux, il faut te soigner de toute urgence.
- J’ai une mauvaise nouvelle… continua-t-elle alors que je l’aidais à se mettre sur ses jambes. J’ai écrasé l’œuf en tombant.

En effet, le fond de la besace avait maintenant pris une couleur noirâtre, et l’ingrédient clé de l’antidote était inutilisable en l’état. Je me mordis la lèvre inférieure.

- Je vais en chercher un autre, reste contre cet arbre, dis-je à Moela en la déposant doucement contre le tronc le plus proche.

Je n’entendis pas si elle m’avait répondu. Je fonçai de nouveau vers les berges du marais. Quelques secondes plus tard, j’y arrivai et utilisant un grand morceau de tissu, je pris un autre œuf. Je priai Manwë pour que cette fois-ci tout se passe bien avec lui. Je fis un nœud pour qu'il soit bien en sécurité et repartis en courant. J’allais emprunter le chemin quand un cri déchirant me cloua sur place. Je tournai la tête en direction de l’endroit où mes trois compagnons et l’araignée étaient partis se battre. Mon cœur commença à battre la chamade, et j’espérai que ce cri ne fut pas celui d’Amynduilas. J’eus soudain une irrépressible envie d’aller les aider, malgré ma peur bleue du monstre.


- Pense à l’œuf et à l’antidote d'abord, me conseilla Chandra.
- Oui, tu as probablement raison… répondis-je.

Je continuai ma route. De nouveau près de Moela, je tentai de la motiver à se lever. Elle avait l’air sur le point de sombrer dans l’inconscience. Avec Moela sur une épaule et l’œuf sur l’autre, nous réussîmes à retrouver les montures. Après avoir posé l’œuf au sol, j’aidai Moela à monter en selle. Je pris la corde qui y était attachée, et l’enroulai autour de la taille de la capitaine pour ensuite la fixer sur la selle.

- Serais-je ta prisonnière ? plaisanta Moela, presque allongée sur l’encolure de son cheval.
- C’est pour que tu ne tombes pas. Penses-tu être capable de rentrer à l’auberge seule ? ajoutai-je en attachant maintenant l’œuf au pommeau de sa selle.
- Tu y retournes ? s’inquiéta-t-elle.
- Je serai sûrement plus utile là-bas.
- Ah bon ?
- File donc.

Je donnai une petite tape sur la croupe de sa monture. Elle partit au galop.

Maintenant seule, je lâchai un énorme soupir. Je pris quelques flèches supplémentaires dans mon carquois, et testai que mes armes sortaient bien des fourreaux. Puis je repartis en courant vers le lieu du combat.


- Lizeth, tu es sûre de vouloir aller là-bas ? répéta Chandra, en écho à ce qu'elle avait dit le matin précédent.
- Non, mais tu seras là pour m'aider si cela tourne mal.
- Je pensais que tu ne voulais plus m’utiliser pour les combats.
- J’ai juste besoin d’un peu de force. Pour le reste, je devrais réussir à m’en charger.
- Sinon, je peux prendre possession de ton corps…
- N’y compte pas une seconde !


Je fis la rencontre d'araignées de plus petites tailles qui me barrèrent le chemin. Je tirai quelques flèches et en abattit quelques-unes, et les plus proches prirent des coups d’estoc, rejoignant leurs sœurs dans le Néant.

Je vis le Malledhrim au sol, la main posée sur son abdomen, en point de compression. Il était recroquevillé sur lui-même, concentré à ne pas perdre plus de sang, ce qui n'était pas joué. Son ami essayait de le protéger des attaques d'araignées qui étaient probablement venues en renfort. De nombreux cadavres jonchaient le sol et au milieu de toutes ces pattes, inertes pour la majorités, bougeant faiblement pour d'autres, j'essayais de ne pas trembler.


- Lizeth, mais que fais-tu ici ? m'interpella Amynduilas qui était directement en train de se battre contre la grosse araignée.

Je tirai une flèche pour dévier la patte crochue qui allait s'abattre sur lui.

- Plus tard, lui répondis-je en me précipitant vers l'avant pour aider le soldat au sol.

Il était salement amoché, mordu au ventre par l'une des créatures. L'épée à la main, je lui permis de s'appuyer contre une pierre située au pied d'un mur naturel. Je remarquai alors que nous étions dans une cuvette formant un cul de sac. Les araignées nous avaient maintenant acculés là sans aucun espoir de retraite. Leur nombre commençait à décroître, mais aussi notre énergie.


-  Soldat couvrez-moi, je vais tenter quelque chose, demandai-je au Malledhrim.

Il acquiesça et reprit le combat. Quant à moi, je me mis debout sur la pierre où se reposait l'autre soldat, et encochai une flèche.


- Chandra, j'ai une quinzaine de flèches, faisons en sorte qu'elles amènent toutes la mort à ces monstres.

Le temps ralentit. Je bandai mon arc, et décochai ma flèche. Elle transperça la première araignée qui s'affaissa au sol. Un autre projectile fit mouche de la même manière, puis un autre. Au bout d'un moment, les évènements reprirent leur cours. Je me sentais alors essoufflée. Mes bras tremblaient. Le soldat, étonné qu'une dizaine d'araignées meurent presque instantanément, se retourna juste une seconde pour me regarder. Je lui fis signe de continuer, massant mes bras.

- Ça fait un mal de chien, maugréai-je.
- Les crampes sont un effet secondaire de cette technique. Tu sais, ce n'est pas le temps qui ralentit, mais toi qui accélère tes mouvements. Tes muscles auront du mal à suivre, surtout si tu continues de vider ton carquois de la sorte.


Je n'en aurais de toute façon pas eu l'occasion, il était déjà vide, et j'avais la dernière flèche dans la main. A ce moment, j'entendis un cri sur ma droite.

Amynduilas était au sol et l'araignée était sur lui.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.helene-jacquin.toile-libre.org
Cellebiel

avatar

Messages : 326
Date d'inscription : 08/06/2016
Age : 26
Localisation : En bord de mer

MessageSujet: Re: Lizeth Heliandil   Lun 7 Aoû - 20:38

Rho tu peux pas arrêter maintenant Liz !!! C'est le meilleur moment !!!!!! La suite la suite !!!! ^^

Cellebiel
Revenir en haut Aller en bas
Lizeth

avatar

Messages : 875
Date d'inscription : 14/01/2016
Age : 29
Localisation : Clamart

MessageSujet: Re: Lizeth Heliandil   Lun 7 Aoû - 22:04

@Cellebiel : ne t'inquiète pas, la suite est en cours d'écriture, elle n'arrivera pas en retard. Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://www.helene-jacquin.toile-libre.org
Cellebiel

avatar

Messages : 326
Date d'inscription : 08/06/2016
Age : 26
Localisation : En bord de mer

MessageSujet: Re: Lizeth Heliandil   Mar 8 Aoû - 10:48

Avec joie  cheers
J'aime bien quand il y a de l'action et du suspense comme ça !

Cellebiel
Revenir en haut Aller en bas
Myrhendil

avatar

Messages : 325
Date d'inscription : 18/01/2016
Localisation : Un caillou au bout du monde
Humeur : Zen en général

MessageSujet: Re: Lizeth Heliandil   Sam 12 Aoû - 6:38

J'attends avec impatience !
Revenir en haut Aller en bas
Joye
Admin
avatar

Messages : 2248
Date d'inscription : 12/01/2016
Age : 31
Localisation : Rhône
Humeur : EnJoYe

MessageSujet: Re: Lizeth Heliandil   Sam 12 Aoû - 11:01

Moela a dû poser pour l'image mais moi faut que je liz faut que je liz next

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://cavaliers-solidaires.taguilde.net
Orchys

avatar

Messages : 1830
Date d'inscription : 14/01/2016
Age : 46
Localisation : Lausanne, Confération Helvétique
Humeur : zen, même avec le fouet

MessageSujet: Re: Lizeth Heliandil   Sam 12 Aoû - 12:02

Revenir en haut Aller en bas
tyalangan

avatar

Messages : 600
Date d'inscription : 14/01/2016
Age : 39
Localisation : Mont de Marsan
Humeur : d'une humeur Arkesque

MessageSujet: Re: Lizeth Heliandil   Sam 12 Aoû - 18:18

Revenir en haut Aller en bas
Lizeth

avatar

Messages : 875
Date d'inscription : 14/01/2016
Age : 29
Localisation : Clamart

MessageSujet: Re: Lizeth Heliandil   Lun 14 Aoû - 10:24

#80

Le Chasseur essayait d'éloigner les pattes de la créature alors qu'elle était en train de le mordre à la jambe. Il sortit un poignard et asséna quelques coups dans ce qui devait être le visage de la bête. Du sang noir jaillissait dans les airs tandis que du rouge se répandait quant à lui sur le sol. J'encochai une flèche et tendis mon arc à fond, visant cette fois-ci l'énorme araignée. Au moment de relâcher la tension, une violente douleur me traversa le bras droit. Ma dernière flèche alla se perdre au loin. Me maudissant, je repris mon épée avec la main gauche et me précipitai vers l'avant, mon bras ankylosé collé le long de mon corps.

- Hey ! criai-je à l'attention de l'araignée, tout en lui tailladant l'une de ses pattes arrière. Tourne-toi par ici!

Quand elle accéda à ma demande, je me figeai sur place. Elle était en face de moi et la symétrie dérangeante de son corps me donna des frissons. Elle chargea instantanément et je dus faire une roulade sur la gauche pour esquiver ses longues pattes de devant qui firent deux gros trous dans le sol en me manquant. Je n'avais malheureusement pas amélioré mon jeu à l'épée et j'avais tout le mal du monde à utiliser ma main gauche pour asséner des coups puissants. Je tentai alors le tout pour le tout, et en grimaçant, je rééquilibrai ma posture en reprenant mon arme dans la main droite. Comme elle était lourde !


- Chandra, si tu as encore de l'énergie, c'est maintenant ou jamais, capitulai-je. Laissons de côté pour l'instant cette idée de ne pas exploiter tes pouvoirs. C'est une urgence. Donne-moi un peu de feu !

Je crus entendre l'esprit pousser un cri de libération. Ma lame s'embrasa et illumina la scène. L'araignée, aveuglée, hésita. Je décidai d'en profiter et j'enfonçai mon épée dans son crâne. Elle y entra comme dans du beurre, et je supposai que Chandra y était pour quelque chose. L'action continua avec une fluidité déconcertante. Je retirai mon arme de la tête de la bête avec autant de facilité, et emportée par une vague d'énergie, je l'utilisai pour trancher d'un seul coup l'une de ses grandes pattes. Le coup dans son cerveau l'avait sûrement déjà achevée, mais j'avais eu une folle envie d'aller plus loin.

- Arrête maintenant, Chandra, lui ordonnai-je. Oh, par Manwë, ça ne va pas du tout...


Je tombai au sol, épuisée. L'adrénaline retomba violemment, et tous mes membres commencèrent à trembler. Je ne vis pas l'autre araignée qui se précipitait vers moi, et au moment d'apercevoir en gros plan ses mandibules, je me recroquevillai sur moi-même, me protégeant le visage, tétanisée par la peur.

Je sentis un courant d'air quand la créature mourut juste devant moi. Le soldat Mallhedrim était venu à mon aide, ayant terminé  de tuer jusqu'à la dernière des araignées qui étaient de son côté. Ma respiration était saccadée, j'essayais de reprendre le contrôle de mon corps. On ne m'en laissa pourtant pas le temps, mon compagnon d'arme tentait de me relever.


- Faites un effort, nous avons deux blessés sur les bras.

Il avait raison. Je repensai à Amynduilas, allongé plus loin. Je me fis violence et mes muscles finirent par obéir. Je me relevai et ramassai mon épée pour la remettre dans son fourreau. Je m'approchai alors de mon ami et vit qu'il était au bord de l'évanouissement. Il avait également le teint pâle et des gouttes de sueur parsemaient son front. J'examinai sa jambe, non sans remarquer la terre qui était imbibée de son sang.

- L'artère a été touchée, commenta Chandra.
- Je sais, répondis-je, cherchant un bout de tissu dans ma besace.
- Et ce n'est pas le poison qui va avoir raison de lui, continua l'esprit.
- JE SAIS !!! hurlai-je en pensée, prise d'une soudaine panique.


Je n'arrivais pas à réfléchir. Je ne trouvais pas de tissu qui convenait pour faire un garrot, et Amynduilas était en train de se vider de son sang, son visage paraissait de plus en plus blanc.

- Laisse-moi faire, dit Chandra.

Je ressentis un léger picotement quand elle prit possession de mon corps en en écartant mon esprit. J'allais protester mais je pris alors conscience que ça devait probablement être le seul moyen de donner une chance de survie au Chasseur. Chandra retira mon gant droit et posa la main sur la jambe d'Amynduilas. Ce dernier se tordit de douleur et trouva assez d'énergie pour crier. Chandra n'eut aucun mal à le repousser et à le maintenir au sol avec son autre main. Il perdit connaissance. Au bout de quelques secondes, elle arrêta ce qu'elle faisait. Une odeur de chair brûlée m'attaqua les narines lorsque je repris le contrôle de mon corps. Je ressentis également une sensation de légèreté, comme lorsque quelqu'un nous décharge d'un poids que l'on porterait. Je n'arrivais pas à mettre ce sentiment sur le compte du soulagement.

- Chandra, qu'as-tu fait ? l'interrogeai-je alors.
- Il a été empoisonné, il vaudrait mieux l'amener à cette auberge, me répondit-elle en ignorant ma question.
- Ne change pas de sujet, quelque chose à changé, n'est-ce pas ? Dis-moi exactement ce que tu viens de lui faire !


La peur s'emparait de nouveau de moi. Elle se mêlait à la colère et à une impression d'impuissance.

- Je lui ai sauvé la vie. Cela n'a pas été si difficile, vu la quantité de sang qui coulait à flot. Je me suis dit qu'il était temps de commencer les préparations du rituel. Il vivra.
- Mais à quel prix ! rétorquai-je à voix haute. Oh, Amyn, pardonne-moi.

J'étais en train de lui caresser les cheveux quand je sentis une présence derrière moi. J'avais complètement oublié que le Malledhrim était là lui aussi. J'essuyai les larmes naissantes de mes yeux et tournai la tête vers lui. Il soutenait son compagnon et attendait visiblement à ce qu'on parte le plus vite possible.

- Cela risque d'être compliqué de porter seule votre ami, me dit-il. Echangeons de place.

Le chemin jusqu'aux chevaux se fit en silence. J'aidai le soldat à se mettre en selle et il m'assura qu'il réussirait à tenir dessus sans tomber, à condition de vite arriver à l'auberge. L'autre Malledhrim monta avec Amynduilas, et me demanda de prendre les brides du cheval de mon ami qui n'avait dorénavant plus de cavalier. Après cela, nous partîmes au galop.

Arrivés à l'auberge, nous fûmes accueillis par Orchysdal et Dirvrelleth qui nous aidèrent avec les blessés. La chef de la confrérie m'informa que la potion était en cours de préparation et serait prête dans l'heure.


- Il leur faudra quelques jours pour se remettre, me raconta Orchysdal un peu plus tard, en me tendant un gobelet de potion fumante. Tiens, tout le monde à droit à sa petite soupe. On ne sait jamais.

Elle prit place à côté de moi et poussa un long soupir.

- Joye va être bien triste en apprenant la mort de Rhéo, c'est dommage qu'il n'ait pas résisté quelques heures de plus, me confia-t-elle.
- Je me sens responsable.
- Voyons Lizeth, si quelqu'un devait être responsable du malheur à chaque fois qu'il se présente, nous passerions nos journées à nous morfondre. Pense plutôt au fait que tu as trouvé la force pour sauver tous les autres. Il faut aller de l'avant au lieu de regarder derrière soi.

Orchysdal se leva alors, mettant fin à la conversation. Elle me sourit et repartit à l'étage.


Dernière édition par Lizeth le Lun 14 Aoû - 18:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.helene-jacquin.toile-libre.org
Orchys

avatar

Messages : 1830
Date d'inscription : 14/01/2016
Age : 46
Localisation : Lausanne, Confération Helvétique
Humeur : zen, même avec le fouet

MessageSujet: Re: Lizeth Heliandil   Lun 14 Aoû - 12:45

Revenir en haut Aller en bas
Lyan

avatar

Messages : 689
Date d'inscription : 25/09/2016
Age : 38
Localisation : débit de boisson (ou perpignan parfois)
Humeur : rock'n roll

MessageSujet: Re: Lizeth Heliandil   Lun 14 Aoû - 14:21

AAAArrghhhhhhhh !!!

j'me suis arrété à "l'énorme araignée"...
(au début quoi)

pas ma faute , j'ai peur que de 2 choses dans la vie : les araignées et les tomates farcies !!

ben justement...
j'lirai le prochain (mais butez-moi cette %!$?/§µ£% d'araignée avant svp... elle est morte ? elle bouge plus c'est sûr ? vérifiez bien svp)
Revenir en haut Aller en bas
Lizeth

avatar

Messages : 875
Date d'inscription : 14/01/2016
Age : 29
Localisation : Clamart

MessageSujet: Re: Lizeth Heliandil   Lun 14 Aoû - 15:14

Lyan a écrit:
AAAArrghhhhhhhh !!!

j'me suis arrété à "l'énorme araignée"...
(au début quoi)

pas ma faute , j'ai peur que de 2 choses dans la vie : les araignées et les tomates farcies !!

ben justement...
j'lirai le prochain (mais butez-moi cette %!$?/§µ£% d'araignée avant svp... elle est morte ? elle bouge plus c'est sûr ? vérifiez bien svp)

Oui, oui, elle est morte, et tout le monde boit de la soupe faite avec ses oeufs hihihi
Revenir en haut Aller en bas
http://www.helene-jacquin.toile-libre.org
Myrhendil

avatar

Messages : 325
Date d'inscription : 18/01/2016
Localisation : Un caillou au bout du monde
Humeur : Zen en général

MessageSujet: Re: Lizeth Heliandil   Mar 15 Aoû - 5:29

Et Orchys a prévu de mettre de la potion dans des tomates farcies pour qu'elle passe mieux.


lol! lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Cellebiel

avatar

Messages : 326
Date d'inscription : 08/06/2016
Age : 26
Localisation : En bord de mer

MessageSujet: Re: Lizeth Heliandil   Mer 16 Aoû - 12:14

Myrhendil a écrit:
Et Orchys a prévu de mettre de la potion dans des tomates farcies pour qu'elle passe mieux.
lol! lol! lol!

Excellent Myr !!!! J'en veux bien *amène son bol*

J'ai l'impression que tu nous as délivrés des bribes d'informations importantes. Quand Chandra parle de rituel par exemple. Ou alors c'est moi qui doit me replonger dans les derniers bg car j'ai loupé quelque chose, ce qui est possible aussi ^^
J'ai aussi la vague impression que Chandra a grillé la plaie d'Amyn (ou Amyn lui même ) * sent encore l'odeur du cochon grillé*

J'aime bien quand Chandra prends possession de Liz, tu le décris bien (mon côté fantastique ça Razz)

Cellebiel
Revenir en haut Aller en bas
Lizeth

avatar

Messages : 875
Date d'inscription : 14/01/2016
Age : 29
Localisation : Clamart

MessageSujet: Re: Lizeth Heliandil   Jeu 17 Aoû - 8:47

@Cellebiel : Il y a eu un moment entre le #68 et 69 où Chandra et Lizeth ont parlé d'un plan, qui ne plait pas à cette dernière. Solution de dernier recours, car Lizeth souhaitait plus de temps pour en trouver une autre. Dans cet épisode donc, on en sait un tout petit peu plus, c'est un rituel qui se fait avec du sang, et ça a permis à Chandra de soigner Amyn (pensons bien que cautériser une artère, je suis pas sûre qu'elle continue de fonctionner après ça, alors elle a dû faire plus que tout cramer - la médecine dans LOTR [dans le livre ou dans le jeu] est plus que bizarre :p).
Revenir en haut Aller en bas
http://www.helene-jacquin.toile-libre.org
Cellebiel

avatar

Messages : 326
Date d'inscription : 08/06/2016
Age : 26
Localisation : En bord de mer

MessageSujet: Re: Lizeth Heliandil   Jeu 17 Aoû - 9:44

Ha oui c'est bien ça, le fameux plan ! Je comprends que ça ne plaise pas tant que ça à Liz ! Very Happy
Chandra est magique alors disons que c'est guérison aussi, même si faut passer par le stade cautérisation à l'ancienne Razz

Merci pour les précisions Liz :) C'est que le début des explications je sens que la suite va me plaire ^^

Cellebiel
Revenir en haut Aller en bas
Lizeth

avatar

Messages : 875
Date d'inscription : 14/01/2016
Age : 29
Localisation : Clamart

MessageSujet: Re: Lizeth Heliandil   Jeu 7 Sep - 23:28

#81

Je traversai le pont surplombant la chute d'eau près de mon village. De la brume s'était formée en contrebas et envahissait toute la surface de l'étang. Il faisait frais, ce qui était plutôt étrange. Mes pas étaient légers, j'avais presque l'impression de flotter au-dessus du sol. Le village était toujours en ruines et même si je savais qu'il s'agissait d'un rêve, j'aurais aimé au moins lui avoir rendu la vie, comme autrefois. Une fois de l'autre côté du pont, je m'arrêtai. Devant moi, je vis les esprits des villageois errant dans les rues et entre les débris de maisons. Leurs mouvements semblaient produire un son, à peine perceptible, et il me fallut un moment avant de me rendre compte que ces sons formaient une mélodie cohérente, et que celle-ci ne venait pas réellement des ombres, sinon que ces derniers lui permettait d'être entendue, comme une sorte d'écho, à travers eux.

- Pourriez-vous me dire d'où provient la musique ? demandai-je à l'un d'entre eux en m'approchant.

L'esprit me traversa de part en part comme s'il ne m'avait pas vue, et soudain je sentis des petits fourmillements sur la peau. Elle vibrait et émettait alors les mêmes sons, plus distinctement, et je me sentis attirée vers un endroit au loin. Peut-être allais-je trouver la source de cette musique en y allant. Je gravis des escaliers et sortis du sentier. Il s'agissait d'un raccourci que j'utilisais souvent pour rejoindre une autre partie du village, celle dans laquelle se trouvait mon ancienne maison. Sur le pas de la porte, j'aperçus une silhouette encapuchonnée. Elle jouait à la harpe la mélodie qui se faisait entendre jusqu'en bas. Alors que j'approchais, la musique s'arrêta. Je vis alors les yeux verts de ma sœur tandis qu'elle relevait la tête.

***

J'ouvris les yeux. J'étais allongée dans un lit au fond de la chambre de l'auberge. Dormir n'avait pas été mon plan, mais je n'avais apparemment pas pu y résister. Je sortis des couvertures et me dirigeai vers la porte. Dans les autres lits, mes compagnons malades se reposaient encore. Je ne vis personne dans la salle commune en bas, mis à part l'aubergiste qui essuyait de la vaisselle derrière son comptoir. Je lui fis un signe en sortant, qu'il me renvoya sans détourner les yeux de sa tâche.

A l'extérieur, l'après-midi passait, en silence. Des soldats nettoyaient des épées, assis sur un tronc d'arbre mort un peu plus loin, et le maître des écuries était plus loin, occupé à brosser les chevaux. Repensant à mon rêve, je m'approchai de nouveau des ruines de mon village, mais je n'entendis aucune musique après avoir traversé le pont. Une fois devant chez moi , je remarquai que la maison n'avait pas été touchée par les flammes. La porte était sortie d'un de ses gonds et l'intérieur était sans dessus dessous. J'entendis un objet tomber dans l'une des pièces et me disant qu'il s'agissait peut-être d'une petite bête sauvage, j'entrai. Le bruit venait probablement de la cuisine, et en y entrant, je vis le contenu d'une jarre de farine répandu sur le sol. Au même moment, je vis Kintyra revenir avec un balai entre les mains.


- Oh ! Lizeth ! commença-t-elle. J'ai encore renversé la farine, les choses ne changent pas, tu vois. Assieds-toi à table, je vais faire du thé, une fois que j'aurai nettoyé cette petite catastrophe.
- Je ne veux pas de thé, Kintyra. En revanche, j'aimerais savoir ce que tu fais ici.
- C'est notre maison, répondit-elle sur le ton de l'évidence. Je me suis dit que tu passerais probablement par ici avant de partir, alors je t'ai attendue.

Elle commença alors à balayer, ce qui m'irrita. Je m'avançai tout à coup vers elle et lui arrachai l'outil des mains, avant de le poser dans un coin de la pièce.

- Comment peux-tu te comporter ainsi alors que tout est en ruine dehors ? l'invectivai-je. Tu as laissé ces monstres entrer dans notre maison, enlever Mère et mettre le feu au village entier.
- Je vois qu'Eli, où ce qu'il restait de lui, t'a raconté ce qu'il a vu ce jour-là... Il était loin de savoir toute l'histoire.
- Tu ne nies pas travailler pour l'ennemi en fin de compte. L'as-tu fait de ton plein gré, ou Gologmolva t'a-t'il forcé ?

Kintyra soupira. Elle alla ramasser une chaise et s'installa à la table.

- Il n'a jamais utilisé son pouvoir sur moi. Quant à mon plein gré, je n'ai pas vraiment eu le choix. Il m'avait promis de ne pas toucher au village et de ne pas faire de mal à Mère si je ne faisais pas d'histoire.
- Il t'a menti, tous les villageois sont morts. Comment peux-tu continuer à le suivre ?
- Mais je ne le suis pas, justement.

Kintyra avait le regard déçu. Jusqu'à mon arrivée ici, je croyais dur comme fer à son innocence, refusant d'interpréter aveuglément les quelques signes qui m'avaient été révélés. Puis l'histoire d'Elidrir, avec son avertissement, m'avait ouvert les yeux : il y avait bel et bien quelque chose qui n'allait pas avec elle. Jouait-elle la comédie, alors ?

- Que tu me croies ou non, la mascarade a assez duré, reprit-elle. Tant qu'il ne faisait pas de mal à Mère, je n'avais aucune raison de précipiter les choses...
- Lui a-t-il fait quelque chose ? la coupai-je, inquiète.
- Gologmolva n'a peut-être pas utilisé ses pouvoirs sur moi, mais il ne s'est pas gêné avec Mère. Cela fait des mois qu'elle est sous son joug, docile. Que crois-tu qu'il se passera s'il lâchait son emprise sur elle ?


Je voyais clairement où elle voulait en venir. Cependant, j'avais constaté que le pouvoir de Gologmolva ne faisait plus effet à une certaine distance, et j'étais bien placée pour confirmer qu'il s'était absenté de la forteresse, jusqu'en Comté d'abord, puis qu'il avait sillonné la Terre du Milieu en me surveillant et en prenant soin de m'attirer jusqu'ici.Tous les pouvoirs avaient des limites.

- Je veux que tu viennes avec moi, dit Kintyra, m'arrachant à mes réflexions. Elle avait l'air plus que sérieux. L'ennemi me fait confiance, je connais les lieux et je peux nous y faire entrer sans attirer l'attention. Même si nous sommes obligées d'arracher Mère à la malédiction de Gologmolva, même si cela signifierait qu'elle en perde l'esprit, je préfère encore cela à la lente agonie qu'elle est en train de subir en ce moment.

C'était de la folie. Dol Guldur n'était pas une forteresse que nous pourrions infiltrer juste elle et moi. La situation frôlait l'absurde.

- Elle compte sur moi dans son plan, murmura Chandra dans ma tête. Je pourrais faire des ravages si nous étions découvertes.
- Mais cela ne nous mettrait pas en danger par la même occasion ?
- Si près de Gologmolva, tu ne crois pas si bien dire ! s'exclama-t-elle. Peu importe ce que tu puisses penser de ta sœur, je ne lui fais pas confiance. Pas seulement parce que Galaenthir ou même Elidrir la pensait coupable, mais... mon opinion n'y changera rien. Je te recommande d'ailleurs d'y aller.
- Mais je ne souhaite pas approcher Gologmolva avec le pendentif alors que nous serons si vulnérables, m'opposai-je.
- Oh, je n'ai jamais dit que moi j'irais, mais ça, elle ne le saura pas.


Si Chandra avait été en chair et en os, j'aurais certainement vu un sourire en coin dessiné sur ses lèvres. Plus la situation avançait et plus je devenais anxieuse, et moins j'avais de contrôle sur elle. Mon manque d'initiative à l'égard du pendentif n'avait que renforcé la légitimité de celle de Chandra. Elle avait une idée derrière la tête, pour ainsi dire, et j'allais devoir la suivre.


- Tu ressentiras la distance entre nous, mais maintenant que j'ai "son" empreinte, je crois que tu y survivras. Ton Chasseur me tiendra compagnie. Ou le contraire, peut-être.
- Je n'aime pas ça.
- Pardon ?

Je me rendis compte que j'avais pensé cette dernière phrase tout haut. Je revins dans le présent, ma sœur attendait apparemment ma réponse, espérant que son discours sur Mère me fasse changer d'avis sur elle et ses intentions. Au moment où j'allais énoncer mon choix, je pensais aux membres de la confrérie que j'allais laisser derrière moi. Ils m'avaient aidé jusqu'ici, et certains avaient même perdu la vie dans cette quête. J'espérais que Chandra avait de bonnes raisons de nous séparer de la sorte.

- Les jumelles font de nouveau équipe, comme au bon vieux temps, dis-je finalement.
- Comme au bon vieux temps, répondit Kintyra, un sourire aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.helene-jacquin.toile-libre.org
Orchys

avatar

Messages : 1830
Date d'inscription : 14/01/2016
Age : 46
Localisation : Lausanne, Confération Helvétique
Humeur : zen, même avec le fouet

MessageSujet: Re: Lizeth Heliandil   Ven 8 Sep - 13:57



Vii, ze sais, ça fait longtemps qu'il s'est pô rasé..... geek
Revenir en haut Aller en bas
Lizeth

avatar

Messages : 875
Date d'inscription : 14/01/2016
Age : 29
Localisation : Clamart

MessageSujet: Re: Lizeth Heliandil   Ven 8 Sep - 14:55

Trop bon Gologmolvaaaaa !!!!! Il appelle Lizeth au combat :p
Revenir en haut Aller en bas
http://www.helene-jacquin.toile-libre.org
Cellebiel

avatar

Messages : 326
Date d'inscription : 08/06/2016
Age : 26
Localisation : En bord de mer

MessageSujet: Re: Lizeth Heliandil   Sam 9 Sep - 15:21

Ha !!! C'est pour ça que Chandra a soigné la blessure d'Amyn ! ça commence à s'éclairer !
Par contre je suis bien d'accord avec Chandra, je fais pas confiance à Kintyra.

Continue Liz ! :)

Cellebiel
Revenir en haut Aller en bas
Lizeth

avatar

Messages : 875
Date d'inscription : 14/01/2016
Age : 29
Localisation : Clamart

MessageSujet: Re: Lizeth Heliandil   Dim 10 Sep - 17:38

#82

J'avais demandé à Kintyra de m'attendre le soir même chez nous, décidant que le milieu de la nuit serait le plus propice à mon départ. Quelques personnes du groupe veillèrent tard dans la salle commune tandis que j'attendais dans un coin, feuilletant un livre sans le lire réellement. Mon sac était prêt et m'attendait derrière les arbustes sous la fenêtre de ma chambre. Je n'aurais qu'à prétexter vouloir prendre l'air, et le récupérerais avant de partir. Au bout d'un moment, Orchysdal se leva et prit le chemin des escaliers. Ce fut le signal pour les autres de rejoindre l'étage. Je me dirigeai pour ma part vers la porte d'entrée lorsque l'on me toucha doucement le bras pour m'arrêter.

- Une envie de prendre l'air ? me demanda Moela. Elle avait récupéré de l'aventure, mais tout juste.
- Oui, j'ai besoin de marcher un peu pour faire passer le dîner, commentai-je, me tenant à mon plan.
- C'était en effet pesant, mais je n'ai presque pas touché à mon bol, alors je n'ai pas trop souffert.
- Veux-tu te joindre à moi ? lui proposai-je par politesse.
- Non, je pense qu'il vaut mieux que je me repose. Sinon, je voulais te remercier d'avoir ramené Amyn sain et sauf.
- Je le dirai à Chandra, c'est elle qui s'est improvisée médecin.
- Oui. Voilà, dit-elle doucement. Bon, hé bien, bonne nuit.

Elle se détourna et commença à partir.

- Ah, Moela ? l'interpellai-je en la rejoignant.
- Oui, qu'y-a-t'il ?
- Cela va peut-être te sembler étrange, mais pourrais-tu m'accorder une faveur ?
- Cela dépendra de la faveur, étrange ou non, me répondit-elle, un sourcil relevé.
- Si le moment venu, Amyn devait avoir, pour un quelconque motif, envie de se venger, fais-lui entendre raison, s'il te plaît.
- Pourquoi me demandes-tu cela ?! s'exclama-t-elle, soudain suspicieuse.
- Je sais qu'il est quelqu'un de réfléchi qui n'agit jamais sans penser. Mais il vaut mieux avoir un soutien dans certains cas, et comme tu es proche de lui...
- Et toi, tu ne l'es pas, peut-être ? s'indigna-t-elle.
- Le combat sera inévitable en fin de compte, continuai-je en essayant de ne pas trop relever le compliment qu'elle venait de me faire, et je ne serai peut-être pas coude à coude avec lui, voilà tout.
- Ce n'est pas une faveur très compliquée, c'est déjà un peu mon rôle, conclut-elle. Tu as ma parole, je prendrai soin de lui et de sa... raison.
- Merci Moela.
- Cette histoire te travaille trop, ajouta-t-elle en me tapotant l'épaule. Ne tarde pas à aller te coucher. A demain !

Avant le repas, tout à l'heure, j'étais passée dans la chambre des garçons et avais mis mon pendentif dans la petite besace d'Amynduilas, bien caché sous ses affaires pour qu'il ne le découvre pas. Moins il en savait et plus il serait en sécurité, bien que celle-ci fut relativement faible à mon goût. M'éloigner du bijou m'était apparemment possible à présent, mais ne le sachant pas, le Chasseur ne douterait pas qu'il l'avait sur lui.

Une fois dehors, je récupérai mon sac sans me faire remarquer et m'enfonçai dans les ténèbres.


***

- Tu es bien sûre de toi ? me demanda Kintyra en descendant du perron de notre maison. Je sais bien que tu t'es attachée à cette confrérie et surtout à l'un de ses membres.

Elle me lança un regard entendu agrémenté d'un petit sourire en coin.

- Cela fait des semaines que vous voyagez ensemble, je n'ai pas trouvé que vous vous étiez tant rapprochés que cela. Si on s'en sort en un seul morceau, je tenterai bien ma chance...
- Kin ! m'offusquai-je, gênée tout à coup.

Même si ces propos avait été dits sur le ton de la plaisanterie, je ne pus m'empêcher de ressentir un pincement au cœur. Si nous nous en sortions en un seul morceau, et si nous pouvions en finir avec cette mésaventure, je devrai trouver le courage pour mettre de l'ordre dans tout ce que je ressentais pour le Chasseur. L'épisode de la falaise avait été encourageant, mais je ne pouvais m'empêcher de me demander où il en était avec ses propres sentiments. La nouvelle concernant Amyniel m'avait peut-être plus touchée que je ne l'aurais voulu, mais j'avais alors eu un début de piste quant à la manière d'aborder ma relation avec le Chasseur. J'allais devoir rester patiente.

- Je suis contente que tu aies enfin accepté de venir avec moi, reprit ma sœur après quelques secondes de silence. Je désespérais dans mon coin et n'osais pas vous aborder.
- Cela faisait longtemps que tu nous suivais ? lui demandai-je.
- Quelques jours seulement, depuis que vous êtiez entrés en Forêt Noire.
- C'était donc toi au camp des Malledhrim. J'avais bien cru voir quelqu'un et avais espéré que ce ne fut pas encore ce Gologmolva. Si ce que tu m'as dit est vrai, peux-tu m'en dire plus sur cet affreux personnage, avant que nous allions marcher sur son territoire ?

Kintyra leva les yeux vers le ciel, cherchant ses mots.

- Il ne me parlait pas beaucoup, finit-elle par dire. Mais quand il le faisait, il ne parlait que de toi. Tu es sa Reine, tu es vouée à de grandes choses...
- Dis-moi plutôt quelque chose que je ne sache pas déjà, la coupai-je en essayant de ne pas paraître énervée. A-t-il un point faible ?
- Si tu t'écoutais, Lizeth, ricana Kintyra. Tu as bien changé. "Il" t'a bien changé. Je me demande si ça n'était pas son but.

Nous arrivâmes dans une minuscule clairière où nous attendaient deux chevaux. Kintyra alla les détacher et me tendit la bride de l'un d'entre eux.

- C'est ton cheval, celui-là, n'est-ce pas ? Je les ai subtilisés à l'écurie en début de soirée. J'espère que le mien n'étaient pas à quelqu'un d'important.
- Comment as-tu fait cela ? Tu n'as rien fait au maître des écuries j'espère ?
- Pas que je sache, il piquait un somme, répondit-elle, sur un ton de légèreté forcée.

Une fois sur le chemin, Kintyra me dépassa et fit pivoter son cheval dans ma direction.

- Je crois que sa faiblesse, c'est Mère, déclara-t-elle. Depuis le début, il y a quelque chose qui me donne froid dans le dos. On doit la sortir de là.

Kintyra avait dit ces mots d'une manière poignante. Et cette fois, j'étais on ne peut plus d'accord avec elle. Le temps pressait.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.helene-jacquin.toile-libre.org
Cellebiel

avatar

Messages : 326
Date d'inscription : 08/06/2016
Age : 26
Localisation : En bord de mer

MessageSujet: Re: Lizeth Heliandil   Dim 10 Sep - 19:05

Rho j'aime bien en avoir deux à lire en même pas deux jours :)

En tout cas j'aime pas ça, que Liz parte comme ça, sans Chandra, et sans le dire à la conf. ça va encore faire débat au sein de la confrérie !

Cellebiel
Revenir en haut Aller en bas
Myrhendil

avatar

Messages : 325
Date d'inscription : 18/01/2016
Localisation : Un caillou au bout du monde
Humeur : Zen en général

MessageSujet: Re: Lizeth Heliandil   Lun 11 Sep - 9:26

Cellebiel a écrit:
Rho j'aime bien en avoir deux à lire en même pas deux jours :)

En tout cas j'aime pas ça, que Liz parte comme ça, sans Chandra, et sans le dire à la conf. ça va encore faire débat au sein de la confrérie !

Cellebiel

Et je suis bien d'accord avec toi. Tout le monde s'investit pour elle ; ils tombent malades, ils meurent, ils souffrent et elle ne leur fait pas confiance même aux plus proches : Amyn, Orchys ? Je rêve.

Kyntiara a peut-être raison quand elle dit : "Si tu t'écoutais, Lizeth. Tu as bien changé. "Il" t'a bien changé. Je me demande si ça n'était pas son but."
Revenir en haut Aller en bas
Orchys

avatar

Messages : 1830
Date d'inscription : 14/01/2016
Age : 46
Localisation : Lausanne, Confération Helvétique
Humeur : zen, même avec le fouet

MessageSujet: Re: Lizeth Heliandil   Lun 11 Sep - 10:44

Revenir en haut Aller en bas
Lizeth

avatar

Messages : 875
Date d'inscription : 14/01/2016
Age : 29
Localisation : Clamart

MessageSujet: Re: Lizeth Heliandil   Lun 11 Sep - 13:56

Je suis d'accord que ça n'est pas juste pour la confrérie. Mais depuis le temps que Lizeth voulait trouver un moyen d'éloigner ses amis pour qu'ils ne finissent pas six pieds sous terre comme dans son rêve. Peut-être les sauve-t-elle, ou peut-être cela va justement le provoquer.

J'avoue que dans l'état, je vois mal les membres de la confrérie avoir une raison de suivre Lizeth. Et pourtant... Bref, je vais devoir me creuser la tête, à moins que l'un d'entre vous ait une idée ? ... Oooooh attendez ! J'en ai peut-être une. Oh oh oh ! naughty

Dans tous les cas, ce n'est pas une histoire de pas avoir confiance, Myr, c'est plus un choix très difficile, motivé par son rêve, mais surtout par l'empressement qu'il faut pour sauver la maman, et un peu par le plan de Chandra, qui la pousse carrément dans les bras de sa sœur.

Reste cette réflexion sur "si on s'en sort". Lizeth va-t-elle tout droit dans la gueule du loup ? Jusqu'ici, on dirait bien.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.helene-jacquin.toile-libre.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lizeth Heliandil   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lizeth Heliandil
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 30 sur 31Aller à la page : Précédent  1 ... 16 ... 29, 30, 31  Suivant
 Sujets similaires
-
» Lizeth Heliandil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Background et Role Play :: Background-
Sauter vers: