AccueilS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée

Partagez | 
 

 Lizeth Heliandil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17 ... 24 ... 32  Suivant
AuteurMessage
Cellebiel

avatar

Messages : 396
Date d'inscription : 08/06/2016
Age : 27
Localisation : En bord de mer

MessageSujet: Re: Lizeth Heliandil   Jeu 11 Aoû - 21:31

Dis moi Liz tu as une idée pour la date de sortie du prochain BG ?  

*Mode impatiente :)*

Cellebiel
Revenir en haut Aller en bas
Lizeth

avatar

Messages : 901
Date d'inscription : 14/01/2016
Age : 29
Localisation : Clamart

MessageSujet: Re: Lizeth Heliandil   Jeu 11 Aoû - 22:18

Biiiien, une personne qui demande Very Happy

Lundi prochain si j'arrive à me sortir .... à écrire le numéro 49 en ces temps de paresse vacancière.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.helene-jacquin.toile-libre.org
Cellebiel

avatar

Messages : 396
Date d'inscription : 08/06/2016
Age : 27
Localisation : En bord de mer

MessageSujet: Re: Lizeth Heliandil   Ven 12 Aoû - 9:21

Je note ! Very Happy
Mais je comprends tout à fait que les vacances soient plus propices au farniente qu'à l'écriture  

Cellebiel
Revenir en haut Aller en bas
Lizeth

avatar

Messages : 901
Date d'inscription : 14/01/2016
Age : 29
Localisation : Clamart

MessageSujet: Re: Lizeth Heliandil   Lun 15 Aoû - 19:42

#49

Chandra m’avait alors expliqué que sans la liaison du pendentif, le transfert de son esprit à l’intérieur n’était plus possible, et que mon corps ne pouvait supporter qu’un seul esprit à la fois. Le fait que nous soyons toutes les deux toujours présentes indiquait néanmoins que le pendentif n’avait pas perdu toute sa magie, ce qui était selon elle encourageant.

Pour régler le problème, il suffisait de réparer le bijou, mais seul un maître en la matière pouvait espérer ne pas les tuer sur le champ.


- Bien entendu, le créateur du collier serait le meilleur candidat, avait fait remarquer Chandra.
- Je ne pense pas que l’on ait le temps de chercher mon père, surtout qu’il est probablement mort, lui avais-je répondu alors.
- Ta vie est faite de beaucoup de probabilités, Lizeth. D’un côté, ça laisse de la place pour l’espoir.
- Ce n’est pas de l’espoir qu’il nous faudrait dans l’immédiat.
- Ah, on ne peut pas tout avoir !

Puis nous étions redevenues muettes pendant une bonne partie du chemin. Les combats s’enchaînaient, mais n’étaient jamais très compliqués, comme si on nous laissait juste assez de mou à la corde qui nous guidait. Habricotine et Chandra avançaient, infatigables, ou peut-être était-ce ce que chacune voulait montrer à l’autre. Les alentours étaient de plus en plus décorés, et je sentais que nous approchions de la fin de la petite balade.

Nous entrâmes dans une nouvelle salle, plus vaste, et une fois les deux soldats à l’entrée maîtrisés, nous pûmes contempler ce qui devait être la grotte principale de Gobelinville. L’endroit était immense et grouillait d’ennemis. Ils étaient affairés autour de grands feux ou patrouillait en groupe. Certains se battaient même entre eux, entourés par d’autres gobelins qui semblaient se réjouir particulièrement du spectacle. Tout au fond, sur une plateforme surélevée il y avait un trône, mais je ne parvenais pas à distinguer qui étaient les deux personnages qui se tenaient là-bas.


- C’est cuit, y’a trop d’ennemis, commenta Habricotine. On est tête fortes, mais pas à c’point !
- Ca n’a pas de sens, pourquoi Gologmolva nous a-t-il fait parcourir tout Gobelinville, nous laissant décimer pas mal de ces gobelins, pour nous amener finalement ici ? demanda Chandra.
- S’il cherchait à nous miner l’moral, il va y arriver ! s’exclama la Hobbite.

Chandra se tourna vers Habricotine et lui demanda de baisser le ton de sa voix. Puis elle montra du doigt un endroit plus en avant d’où ils pourraient avoir un meilleur panorama sur le trône et ce qui l’entourait. Elles se déplacèrent en silence, longeant les murs de pierre, restant dans la pénombre pour ne pas être détectées. Arrivées à destination, nous étions à l’abri des regards et avions une vue imprenable sur un gobelin plus grand que tous les autres, et plus gros aussi. Il portait une couronne sur le haut de son crâne et parlait avec quelqu’un qui était debout près de lui. Il ne me fallut pas deux secondes pour le reconnaître, tout affublé de noir et portant le même masque doré que la dernière fois que je l’avais vu. Gologmolva semblait serein parmi l’armée de gobelins et leur chef. Je vis Chandra serrer le poing en voyant la même chose que moi.

Tout à coup, le roi des gobelins se leva de son siège et avança de quelques pas. Les bourrelets de son ventre frétillaient à chaque fois qu’il mettait un pied devant l’autre.


- Faites entrer l’émissaire ! cria-t-il.

Le silence tomba sur toute la salle. La voix du grand gobelin avait fait écho dans toute la grotte et tous ses sujets avaient maintenant leurs yeux rivés sur leur souverain. Deux gobelins escortaient trois grands Orques, et tandis que le nouveau groupe s’avançait bien en évidence, le roi des gobelins descendit la petite pente au pied de son trône. Gologmolva le suivait comme son ombre.

- Serviteurs d’Angmar et de Lugbûrz, je suis là pour vous demander de vous rallier à nous, annonça l’Orque situé au centre des deux autres.

Il portait une plus belle armure que ses deux compères et devait être l’émissaire dont parlait le gobelin. Ce dernier ne sembla pas aimer les paroles du nouveau venu. Il émit un rugissement avant de répondre.

- Vous osez venir me voir dans mon palais pour me parler de servitude ? Vous prenez les gobelins de Gobelinville pour des IDIOTS !? rétorqua le roi en s’étranglant presque.
- Gobelin, je suis là pour t’inviter au massacre. Le Nord est puissant ! On ne peut ignorer l’appel d’Angmar. Nous abattrons tous les adversaires et ferons disparaître la lumière du soleil.
- Vous parlez de servir l’Angmar, mais l’Angmar est toujours faible. La preuve, vous venez nous demander de l’aide !

Le roi des gobelins partit sur un fou rire incontrôlé. Quelques secondes plus tard, Gologmolva s’approcha de lui et posant une main sur son énorme bras, il lui chuchota quelque chose à l’oreille.

- Déjà ? couina le souverain. Bien ! C’est une bonne nouvelle, je m’impatientais !

Il leva la main vers les trois Orques, et arbora un énorme sourire.

- Vous n’êtes pas les seuls à être venus aujourd’hui me faire l’honneur de votre visite. Nous avons deux jeunes prisonnières qui ne demandent qu’à sortir de leur cachette !

Chandra et Habricotine se redressèrent et se retournèrent rapidement, mais n’eurent pas le temps de dégainer leurs armes. Devant les nombreuses lances qui pointaient maintenant vers elles, elles ne purent que lever les mains en signe de reddition. On les poussa alors sans douceur à rejoindre le point central de la salle et je remarquais que les gobelins n’avaient même pas pris la peine de les désarmer. Elles furent amenées juste devant le roi et se tenaient donc entre lui et les trois Orques. Habricotine s’apprêtait à saluer l’assistance comme il se devait, mais la grande créature reprit la parole avant elle, la coupant dans son élan.


- Maintenant que je suis sûr de ne plus avoir d’yeux qui nous épient, nous allons pouvoir continuer, dit le gobelin en fixant de nouveau des yeux l’émissaire. Finissons-en ! Comme vous l’aurez sûrement compris, nous ne nous mettrons pas à genoux devant l’Angmar. Les gobelins de Gobelinville ne s’agenouillent que devant Lugbûrz !
- Gobelin, ce discours est stupide, reprit l’Orque après quelques secondes de silence où il semblait hésiter entre continuer son argumentaire et exprimer sa frustration devant la situation étrange qui se déroulait à cet instant. Ça ne sert à rien. Nous sommes l’armée d’Angmar. Défier notre puissance et notre force est pure folie !

Une lueur rouge apparut dans les yeux du grand gobelin. Il fit un pas en avant, serrant les poings.

- De la folie ? DE LA FOLIE !? Misérable cloporte ! C’est GOBELINVILLE !

Il ne leva même pas les bras. Les trois Orques furent projetés dans les airs et tombèrent dans le trou béant qui se trouvaient juste derrière nous. Comment avait-il pu faire cela, sans faire bouger d’un centimètre Chandra et Habricotine ?

- Voilà la réponse que j’envoie à l’armée d’Angmar ! dit le roi en repartant vers son trône. Les imbéciles. Ils pensaient commander Ashurz, le Grand Gobelin ! Gologmolva, tu peux t’occuper de ces demoiselles, elles sont à toi.
- Demoiselles, j’vais lui faire voir c’que les dem… commença la Hobbite avant d’être interrompue par Chandra qui posa la main sur son épaule.
- Toujours la parole véhémente, petite Hobbite, dit Gologmolva. Dame Lizeth sait au moins retenir ta langue de vipère, je me demande comment elle s’y prend. Etonnamment, elle réussit là où nous avons tous échoué…

Gologmolva s’approcha de Chandra mais resta à une certaine distance d’elle.


- Comment vont vos blessures, ma Reine ? demanda-t-il. Oh, vos yeux sont bien différents de ceux que vous aviez lors de notre précédente rencontre. Vous avez utilisé le pendentif, n’est-ce pas ?

Chandra continuait de le toiser sans prononcer un seul mot. Je vis qu’elle avait les dents serrées et le regard acéré.

- Vous pouvez rester muette, ça m’est bien égal, déclara alors Gologmolva en faisant un geste nonchalant de la main. Tout se déroule comme prévu, et je suis content du résultat. J’ai bien fait de vous attirer ici.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.helene-jacquin.toile-libre.org
Orchys

avatar

Messages : 2045
Date d'inscription : 14/01/2016
Age : 46
Localisation : Lausanne, Confération Helvétique
Humeur : zen, même avec le fouet

MessageSujet: Re: Lizeth Heliandil   Lun 15 Aoû - 20:07

Le mystère reste entier... Suspense insoutenaaaaaaaaable !!!!!

Revenir en haut Aller en bas
Lizeth

avatar

Messages : 901
Date d'inscription : 14/01/2016
Age : 29
Localisation : Clamart

MessageSujet: Re: Lizeth Heliandil   Lun 15 Aoû - 20:15

Pour moi aussiiiii ! Mais j'avais dépassé mes 2 pages et demi (plus de 3), mais je sais la suite, donc lundi prochain, numéro 50 :)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.helene-jacquin.toile-libre.org
Cellebiel

avatar

Messages : 396
Date d'inscription : 08/06/2016
Age : 27
Localisation : En bord de mer

MessageSujet: Re: Lizeth Heliandil   Lun 15 Aoû - 20:26

Ha le suspense est trop fort !!!!! C'est pas drôle tu coupes au meilleur moment Razz

Cellebiel
Revenir en haut Aller en bas
Lizeth

avatar

Messages : 901
Date d'inscription : 14/01/2016
Age : 29
Localisation : Clamart

MessageSujet: Re: Lizeth Heliandil   Lun 22 Aoû - 7:17

#50

Gologmolva parcourut alors les derniers pas qui le séparaient de Chandra et il écarta légèrement les cheveux de cette dernière, mettant à nu son cou. Il respira plus fort tout en prenant le médaillon dans la paume de sa main après avoir fait glisser le bijou hors de son chemisier.

- Il est cassé, mais vous devez être au courant, n’est-ce pas ? dit soudain Chandra, du venin sur la langue.
- Cassé, je ne le pense pas… commença Gologmolva en serrant le poing.

Tout à coup, le pendentif brilla d’une lueur rougeâtre entre ses doigts, et je sentis comme une décharge me transpercer le crâne.

- Compliquons un peu les choses… murmura Gologmolva.

J’étais maintenant aveuglée par la douleur, mais je ne comprenais pas comment je pouvais la ressentir en tant qu’esprit. La pénombre m’entourait et j’entendis tout à coup Chandra hurler tout près de moi. Cela me glaça le sang et je me pris la poitrine entre les mains, car mon cœur semblait se comprimer. L’obscurité sembla être piqueté par des tâches plus sombres, dansant devant mes paupières closes. Je me sentais nauséeuse, et eut l’impression de perdre l’équilibre.

A la seconde où je touchai le sol je repris mes esprits, comme si tout à coup un voile s’était levé devant mes yeux. Chandra était encore à terre, à quatre pattes, mais ne semblait plus avoir de forces.

- NE LUI FAIS PAS D’MAL, SALAUD D’MES DEUX ! cria Habricotine en assénant un nouveau coup de pied dans les jambes de Gologmolva.

L’homme en noir n’avait même pas reculé devant l’attaque de la Hobbite, mais néanmoins, cela l’avait déconcentré, et Chandra et moi avions pu de nouveau avoir le contrôle sur nous-mêmes. Il poussa violemment Habricotine en arrière et j’eus alors peur qu’elle ne tombe dans le trou. Elle se rattrapa cependant au dernier moment à un petit rocher près du gouffre mais ne réussit pas à se relever, criant de frustration. Gologmolva était visiblement en train de la pousser vers le précipice.

Mon envie d’en finir avec lui explosa tout à coup et je me précipitai vers Chandra pour la secouer de réagir. J’allais lui demander de se relever quand il se passa une chose étrange. J’avais exécuté les gestes pour la relever et il m’avait presque semblé que je pouvais toucher son corps – mon corps ! Je ne l’avais pourtant pas soulevé, ça avait été comme si je me relevais moi-même, et tout était d’une extrême légèreté. Je ne réfléchis pas plus longtemps, trop excitée à l’idée d’avoir enfin le pouvoir de contrôler de nouveau mon corps, et je dégainai alors mon épée.

Gologmolva était assez proche de moi pour que je puisse déjà l’atteindre. Il esquiva au dernier moment et recula souplement, ce qui attisa ma colère. Il sortit alors sa propre arme et para lorsque je redonnai l’assaut. Soudain, je sentis une vague d’énergie s’approcher de moi. Je la contins de justesse, formant autour de moi une aura de défense qui fit rougeoyer mon champ de vision. Je tins bon quelques secondes avant de ressentir une certaine gêne qui me fit alors reculer de quelques centimètres en arrière. Bon sang, il était trop puissant pour moi ! Je serrai les dents, me concentrant d’avantage, mais perdant un peu plus de force à chaque seconde qui passait. Pendant ce temps-là Habricotine s’était redressée et s’apprêtait à faire tournoyer son gros gourdin quand un grand vacarme retentit sur notre gauche.

Une vague de feu jaillit de la pénombre suivie par des cris stridents annonciateurs de mort. Le grand gobelin se leva péniblement de son siège et je le vis du coin de l’œil froncer les sourcils avant d’arborer une expression de surprise.


- DES INTRUS !! hurla-t’il à plein poumon. RÉDUISEZ-LES TOUS EN CHARPIE !

Gologmolva était apparemment quelqu’un qui perdait facilement sa concentration, car je remarquai que je gagnais de nouveau du terrain. Au moment où Habricotine allait le frapper, cependant, il recula volontairement pour éviter son attaque. Par la même occasion, et la chance me souriant enfin, son champ de force s’était considérablement amoindri et ma lame toucha enfin la sienne. L’acier vibra et fit des étincelles.

- Les renforts arrivent enfin, concéda l’homme en noir, sans une once de peur dans la voix. J’espère que nous nous reverrons très bientôt, ma Reine.
- Vous n’irez nulle part, Gologmolva ! Habricotine et moi allons y veiller, dis-je, contente d’être enfin entendue.
- Oh, ça m’étonnerait…

Gologmolva ricana et tout en maintenant son arme d’une main, sortit quelque chose de sa poche avec l’autre. Il s’agissait d’un petit récipient duquel sortait une fine étoffe.


- Savez-vous ce qu’est le Feu d’Orthanc ?
- Lizeth, attention ! résonna la voix de Chandra dans ma tête.

J’eus le temps de sauter vers Habricotine afin de lui offrir un rempart de mon corps avant de me retourner à moitié, la main levée, pensant de toutes mes forces à un bouclier. La détonation détruisit tout dans les quelques mètres alentours. La Hobbite et moi fûmes projetées sur le côté, heureusement dans une autre direction que celle du précipice, agrandi par l’explosion.

J’ai dû manquer quelques secondes, car soudain, des bras me relevaient pour me soutenir.


- Rosalynd, tout va bien ? me demanda Orriath en commençant à me traîner plus loin.

Je ne réussis pas à répondre. D’ailleurs, à ce moment-là, je me sentis me détacher de mon corps et je vis le jeune capitaine perdre quelque peu l’équilibre alors que je perdais de mon côté connaissance. Alors que Chandra prenait le relais, je jetai un coup d’œil alentours pour évaluer la situation. Le groupe s’était frayé un chemin vers nous, mais les ordres fusaient de partout, demandant à tous de se diriger vers un point plus loin à l’opposé de là où nous trouvions. Les gobelins semblaient se compter par centaines et continuaient d’arriver dans la salle, tels des fourmis. Malgré leur force de frappe, les Cavaliers Solitaires allaient manquer de puissance et être bientôt submergés par le nombre d’ennemis. Le grand Gobelin gesticulait quant à lui dans tous les sens, mais ne semblait pas assez courageux pour prendre part au combat, restant en retrait près de son trône.

Formant un cercle de protection autour de nous, le groupe avança en perçant à travers les groupes de gobelins qui grandissaient en nombre. Par ce qui me parut un miracle, nous atteignîmes un boyau latéral qui n’était que peu gardé. Plusieurs centaines de mètres plus loin, nous arrivâmes néanmoins au fond du couloir.


- Il y a un passage, juste là, prononça quelqu’un dans l’ombre.

C’était une voix que je ne reconnaissais pas. Était-ce quelqu’un de la région qui connaissait les lieux ? Nous passâmes alors tous à travers à une étroite ouverture, les uns derrière les autres, et lorsque ce fut le tour de Chandra que je suivais de près, je vis le visage d’une femme assez grande et large d’épaule. Elle venait d’arracher une torche au mur et je remarquai alors ses longs cheveux noirs encadrant une figure au teint basané. Un trait vertical de peinture blanche reliait son front à sa joue droite, faisant contraste avec ses yeux très sombres.

Le chemin débouchait sur une immense grotte humide dont la majeure partie était occupée par un lac aux eaux fumantes. Des bêtes à écailles se promenaient dans la pénombre et ne semblaient pas apprécier les nouveaux venus armés de torches enflammées.


- Irileith connait la route vers la sortie. Suivez Irileith, reprit la Béornide en montrant du doigt le fond de la salle avant de mener le groupe vers l’avant.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.helene-jacquin.toile-libre.org
Cellebiel

avatar

Messages : 396
Date d'inscription : 08/06/2016
Age : 27
Localisation : En bord de mer

MessageSujet: Re: Lizeth Heliandil   Lun 22 Aoû - 8:49

Oula ça à l'air de se compliquer avec le collier. Je me trompe où Liz et Chandra jouent aux chaises musicales avec le corps de Liz ? ^^ (sans le vouloir vraiment je pense)

Je constate qu'il ne faut pas embêter Habricotine, où elle se fâche très fort Razz

Ils n'ont pas l'air d'être sortie de Gobelinville encore ...

En tout cas c'est toujours aussi agréable à lire Wink
Vivement la suite !

Cellebiel

Revenir en haut Aller en bas
Lizeth

avatar

Messages : 901
Date d'inscription : 14/01/2016
Age : 29
Localisation : Clamart

MessageSujet: Re: Lizeth Heliandil   Lun 22 Aoû - 8:51

Merci Cellebiel !!! Mais là si, si, ils en sortent. Je leur fais voir la lumière du jour au numéro 51. J'en peux plus de ces galeries !!!

J'ai par ailleurs mis à jour l'annexe des distances parcourues (bon, sur la fin, je ne sais pas exactement les distances mais je parle au moins du temps qui passe, et vous avez de nouveau la carte de la Terre du Milieu avec les numéros de BG).
http://cavaliers-solidaires.taguilde.net/t105-annexe-du-background-de-lizeth-les-distances-parcourues#859
Revenir en haut Aller en bas
http://www.helene-jacquin.toile-libre.org
Cellebiel

avatar

Messages : 396
Date d'inscription : 08/06/2016
Age : 27
Localisation : En bord de mer

MessageSujet: Re: Lizeth Heliandil   Lun 22 Aoû - 9:15

La lumière su soleil, c'est une bonne idée ça, faut qu'ils reprennent des couleurs un peu ! Very Happy

Ouah c'est un sacré travail ça ! ça donne une idée plus précise du chemin et de l'avancée de l'histoire, c'est chouette :)

Cellebiel
Revenir en haut Aller en bas
Kemberg

avatar

Messages : 927
Date d'inscription : 09/02/2016
Age : 53
Localisation : Vosges 88 en france
Humeur : Votez Orchysette ²v²

MessageSujet: Re: Lizeth Heliandil   Lun 22 Aoû - 9:26

Belle constance dans la qualité Liz.....
Revenir en haut Aller en bas
Orchys

avatar

Messages : 2045
Date d'inscription : 14/01/2016
Age : 46
Localisation : Lausanne, Confération Helvétique
Humeur : zen, même avec le fouet

MessageSujet: Re: Lizeth Heliandil   Lun 22 Aoû - 10:56


Revenir en haut Aller en bas
Orriath

avatar

Messages : 110
Date d'inscription : 21/01/2016
Age : 16
Localisation : Nantes
Humeur : adieu!!!

MessageSujet: Re: Lizeth Heliandil   Lun 22 Aoû - 11:35

super Liz
pour un 50ème c est vraiment trop super cheers cheers cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
Orriath

avatar

Messages : 110
Date d'inscription : 21/01/2016
Age : 16
Localisation : Nantes
Humeur : adieu!!!

MessageSujet: Re: Lizeth Heliandil   Mar 23 Aoû - 1:35

Liz tu as meme des fans hors conf que tu ne connais pas:D Very Happy
[url=http://www.servimg.com/view/19265015/91[/url]

en plus elle est vraiment sympa Razz Razz
Revenir en haut Aller en bas
Lizeth

avatar

Messages : 901
Date d'inscription : 14/01/2016
Age : 29
Localisation : Clamart

MessageSujet: Re: Lizeth Heliandil   Mar 23 Aoû - 7:55

Et tu m'as traitée de 'VOLEUR' ! Hahaha !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.helene-jacquin.toile-libre.org
Orriath

avatar

Messages : 110
Date d'inscription : 21/01/2016
Age : 16
Localisation : Nantes
Humeur : adieu!!!

MessageSujet: Re: Lizeth Heliandil   Mar 23 Aoû - 16:49

ouais j avais pas pensé au BG Wink
Revenir en haut Aller en bas
Myrhendil

avatar

Messages : 331
Date d'inscription : 18/01/2016
Localisation : Un caillou au bout du monde
Humeur : Zen en général

MessageSujet: Re: Lizeth Heliandil   Dim 28 Aoû - 6:33

Vivement demain pour la suite !

Joyeux anniversaire au 50ème ! Tous mes vœux pour la gestation du 100ème !
Revenir en haut Aller en bas
Lizeth

avatar

Messages : 901
Date d'inscription : 14/01/2016
Age : 29
Localisation : Clamart

MessageSujet: Re: Lizeth Heliandil   Dim 28 Aoû - 10:02

Hey Myr, malheureusement, pas de suite demain, je prépare l'histoire pour le barbeuk de samedi.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.helene-jacquin.toile-libre.org
Lizeth

avatar

Messages : 901
Date d'inscription : 14/01/2016
Age : 29
Localisation : Clamart

MessageSujet: Re: Lizeth Heliandil   Lun 5 Sep - 16:38

#51

Nous sortîmes des Monts Brumeux à la tombée de la nuit, aussi dûmes nous continuer notre route afin d’être certains de ne pas être suivis par les gobelins. Une heure plus tard, le groupe fit cependant une halte car tout le monde était fatigué. Je voyais que même Chandra avait des difficultés à continuer plus en avant.

Orchysdal ordonna que l’on monte le camp et désigna les rôles de chacun. Irileith s’éclipsa dans les sous-bois, affirmant qu’elle pouvait attraper quelques proies que l’on pourrait partager si les autres s’occupaient du ragoût. Elle revint assez vite avec quelques lapins ainsi qu’avec un gros oiseau dont j’ignorais le nom, et après les avoir confiés au cuisinier, elle alla nettoyer ses armes. Maintenant que je la voyais au calme, il me parut qu’elle était habituée à une certaine forme de solitude sauvage et je me demandais pourquoi elle était restée si longtemps sous sa forme d’ours. En effet, l’autre membre Béornide de la confrérie qui nous accompagnait, Corbylin, semblait plus sociale et passait la quasi-totalité de son temps sous sa forme humaine lorsqu’elle n’était pas en combat.


- Elle a choisi d’être comme ça, Lizeth, commenta Chandra par télépathie tout en continuant d’éplucher des légumes. Au plus proche de la nature. Nous ne sommes pas loin de chez elle ici.
- Elle ne semble pas ravie de passer par son village.
- Vous autres avez tous un passé. Ne forçons pas les choses avec le sien.
- Hé bien, Chandra, il semblerait que tu aies un cœur, finalement.
- Je suppose que j’apprends à en avoir un…


Je ressentis une vague de compassion et regrettai instantanément ce que je venais de dire. Je n’avais jamais pensé au fait que Chandra, si elle avait été esprit depuis longtemps, ne connaissait pas les sensations mortelles, et qu’à travers moi elle les découvrait.


- Oh, ça va ! Cesse d’être si sentimentale, Lizeth ! Je me sens faible dans ton corps, c’est un véritable supplice !
- Hé ! Hé ! Je te retrouve là, Chandra, ricanai-je.
- Ce n’est pas si amusant, dit alors Chandra, coupante. Tu n’as pas idée de la difficulté à garder le lien avec ton corps. Il me rejette, et cela m’épuise d’opposer tant de volonté pour y rester.


Je ne sus que lui répondre. L’ambiance se fit plus tendue et s’était largement refroidie.

- D’ailleurs, il a été ravi que tu prennes le contrôle, tout à l’heure, continua-t-elle. Mais j’ai failli lâcher prise. Peu importe le plaisir que tu as ressenti à ce moment-là, si tu ne veux pas mourir avant que l’on ait réparé le pendentif, tiens-toi à carreau.
- Que t’arriverait-il pour que tu sois si désespérée à nous sauver ? Tu ne le fais pas pour moi, je me trompe ? me risquai-je à demander.
- Des esprits comme le tien sont liés à ce monde depuis leur naissance. J’ai été créé à un autre plan, alors que crois-tu qu’il m’arrivera ?


Je n’en avais pas la moindre idée et je ne m’étais jamais vraiment posée la question. Si cela lui faisait si peur, je supposais que son sort devait être quelque chose de terrible, plus terrible que la vision que nous avions de la mort. Je repensais au soulagement que j’avais ressenti en réinvestissant mon corps mais imaginais Chandra à un cheveu de quitter mon corps, et cette existence, pour toujours.

- Ne pense pas qu’à ce moment, tu aurais pu tranquillement revenir dans ton corps, comme si de rien n’était, me dit-elle amèrement. Tu es liée au pendentif, et tant qu’il sera tien, tu me suivras, où que j’aille.
- Je ne te souhaite pas ce destin, Chandra, lui dis-je, sincère. Nous trouverons un bijoutier assez habile, et tout rentrera dans l’ordre.
- Ce n’est pas dans cet endroit que nous le trouverons, répondit Chandra en soupirant.
- Nous avons deux destinations possibles de ce côté des montagnes, proposai-je. Les Halls de Thranduil au cœur de la Forêt Noire ou Caras Galadhon en Lothlórien.
- La première est géographiquement plus proche d’ici, mais tant que nous n’avons pas retrouvé nos places respectives, je ne souhaite pas me risquer à entrer dans cette forêt. Les enchantements qui s’y trouvent affaiblissent l’esprit, et la forêt est remplie de créatures dirigées par le Seigneur des Ténèbres.
- Nous irons en Lothlórien alors, conclus-je, pensant aux araignées géantes qui peuplaient la Forêt Noire.


Soudain, je me rappelai qu’Amynduilas avait dit qu’il irait probablement en Lothlórien avec Moela, mais au lieu de m’en réjouir, j’eus un mauvais pressentiment, car ces derniers temps – depuis que j’avais été séparée de mon corps – je n’avais pas pensé à lui un seul instant. Il est vrai qu’il s’était passé suffisamment de choses pour m’occuper l’esprit ces deux derniers jours, mais pas au point d’oublier complètement le Chasseur.

- Si tu pensais que je devais être la seule à faire des efforts, tu te trompais, Lizeth, me prévint Chandra, encore et toujours en train d’écouter mes pensées. Alors que je goûte à la vie mortelle, toi, tu t’en éloignes. Si tu ne veux pas l’oublier, même si je trouve que tu perds ton temps, il va falloir te remettre en question régulièrement.

Chandra se leva et alla nettoyer ses légumes avant de les couper grossièrement et les laisser dans un plat creux qu’elle apporta aux autres membres de la confrérie, qui s’étaient mis en cercle pour profiter du repas. Elle resta calme et silencieuse jusqu’au moment du coucher où elle rejoignit sa paillasse. Tout le monde dormit à la belle étoile, les affaires pour les tentes étant restées avec les chevaux de l'autre côté de la montagne. Les tours de garde se succédèrent jusqu’au lever du soleil et bien que personne ne me vit, je passai la nuit à surveiller les alentours, n’ayant rien d’autre à faire.

Après que tout le monde ait rangé ses maigres possessions, le groupe se retrouva autour des officiers restants de la confrérie : Eljoying, Orchysdal, Thalesir et Rhéo. Habricotine était au premier rang mais avait la mine bien sombre et des cernes sous les yeux. Elle avait probablement été mise au courant de la mort du chef Galaenthir la veille, et n'avait pas beaucoup dormi. Tous attendaient la suite des évènements, maintenant que nous avions tous un moment de répit.


- Chers frères et sœurs, commença Orchysdal, nous pleurons tous la mort de Galaenthir et la disparition de Legalus, mais nous ne devons pas oublier ce qui nous a tous réunis ces dernières semaines. Nous avons répondu présents pour accomplir une mission, et nous l’avons réussie. Habricotine est saine et sauve, parmi nous. A partir de ce jour, les Cavaliers Solitaires n’ont cependant plus de raison d’être, ayant perdu leur chef. Moi, Orchysdal, en tant que Successeuse de la confrérie, je déclare la dissolution immédiate de la confrérie.

Tout le monde avait retenu son souffle et sembla relâcher toute la pression au même moment. Aucun ne protesta, respectant la parole d’Orchysdal et la mémoire de Galaenthir.

- Cependant, reprit Orchysdal, je créé dès aujourd’hui la nouvelle confrérie des Cavaliers, non pas Solitaires, mais Solidaires. Ses portes resteront ouvertes à ceux qui y chercheront refuge. Eljoying sera ma Successeuse et aura tout pouvoir en mon absence, ou si je venais à disparaître.

Eljoying avança de quelques pas pour que tous l’entendent.

- Les officiers seront prochainement désignés, continua Eljoying, mais pour le moment, je souhaiterais que nous réfléchissions tous à ce que nous allons faire maintenant. Deux de nos membres ne sont pas encore au fait des derniers évènements, et Rosalynd attend toujours de nous de l’aide pour retrouver sa mère. Rejoindre nos amis n’est pas incompatible avec la quête de Rosalynd, aussi nous vous proposons de suivre le fleuve Anduin jusqu’en Lothlórien. Irileith nous a promis de nous emmener d’abord chez elle pour que nous puissions nous ravitailler et emprunter des chevaux. Qu’en pensez-vous ?

Les Cavaliers Solidaires crièrent ensemble leur approbation.


Les Monts Brumeux (The Remarkables – Nouvelle-Zélande)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.helene-jacquin.toile-libre.org
Orchys

avatar

Messages : 2045
Date d'inscription : 14/01/2016
Age : 46
Localisation : Lausanne, Confération Helvétique
Humeur : zen, même avec le fouet

MessageSujet: Re: Lizeth Heliandil   Lun 5 Sep - 17:13

Episode vraiment parfait pompomgirl


Nous avons droit à une sorte de bilan-résumé en grande ligne des événements passés   book2

Une sympathique description du moment présent discuss_gossip2


Ainsi qu'une bonne vision des objectifs à venir curtianpeek
 

Très belle synthèse, nous en avions besoin après tant d'émotions  sword winkglasses


Cela tombe à point nommé pour démarrer le 51ème BG Razz


Merci Liz et vive lundi prochain  sunny
Revenir en haut Aller en bas
Lizeth

avatar

Messages : 901
Date d'inscription : 14/01/2016
Age : 29
Localisation : Clamart

MessageSujet: Re: Lizeth Heliandil   Lun 5 Sep - 18:12

Merci Orchys, ça me fait bien plaisir !!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.helene-jacquin.toile-libre.org
Cellebiel

avatar

Messages : 396
Date d'inscription : 08/06/2016
Age : 27
Localisation : En bord de mer

MessageSujet: Re: Lizeth Heliandil   Lun 5 Sep - 20:55

Bravo Liz Wink
Très belle transition, rien à redire !
Et toujours autant de mystère avec Chandra :)

Cellebiel
Revenir en haut Aller en bas
Orriath

avatar

Messages : 110
Date d'inscription : 21/01/2016
Age : 16
Localisation : Nantes
Humeur : adieu!!!

MessageSujet: Re: Lizeth Heliandil   Sam 10 Sep - 0:15

super Liz!! cheers cheers
ah bah enfin c est pas trop tot!! Les CSd sont enfin là!
Revenir en haut Aller en bas
Shab

avatar

Messages : 207
Date d'inscription : 31/05/2016

MessageSujet: Re: Lizeth Heliandil   Sam 10 Sep - 12:43

A jour. J'ai bien aimé le dernier aussi car ça parle de la conf qui trouve, dans les vastes paysages neigeux des Monts Brumeux, une nouvelle direction.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/channel/UCslZnFj9af3L4QoCOsbnyZA
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lizeth Heliandil   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lizeth Heliandil
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 16 sur 32Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17 ... 24 ... 32  Suivant
 Sujets similaires
-
» Lizeth Heliandil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Background et Role Play :: Background-
Sauter vers: