AccueilS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée

Partagez | 
 

 Lizeth Heliandil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 17 ... 32  Suivant
AuteurMessage
Lizeth

avatar

Messages : 901
Date d'inscription : 14/01/2016
Age : 29
Localisation : Clamart

MessageSujet: Re: Lizeth Heliandil   Mar 26 Jan - 6:55

Et bien, j'espère pour Rosalynd que ce n'est pas par le pouvoir de plusieurs femmes ! Je pense qu'elle serait du genre à être jalouse. Pas excessif, mais quand même un peu.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.helene-jacquin.toile-libre.org
Lizeth

avatar

Messages : 901
Date d'inscription : 14/01/2016
Age : 29
Localisation : Clamart

MessageSujet: Re: Lizeth Heliandil   Lun 1 Fév - 21:54

#24

Je ne réussis pas à fermer l’œil de la nuit malgré ma fatigue. Les mauvaises nuits répétées ne tarderaient pas à se faire ressentir. C’est machinalement que je me levai un peu avant l’aube, m’habillai et me préparai pour le départ. J’allai voir Kintyra dans sa chambre et nous rejoignîmes toutes les deux la cuisine de la maison de confrérie. Ma sœur nous prépara un sandwich léger agrémenté d’un peu d’eau. Je n’avais que peu d’appétit et préférais ne pas trop forcer. Ces derniers jours, j’en avais appris assez pour un bon moment, et ma nouvelle priorité était de sauver mère. Ce qui ne serait pas possible sans un peu d’aide. J’espérais seulement qu’elle pourra tenir un peu plus longtemps.

J’aidai Kintyra à choisir son cheval parmi ceux qui étaient disponibles à l’écurie, puis sellai le mien. Après y avoir attaché mes sacs, je l’amenai dehors et m’approchai du groupe qui était en train de se former.


- Rosalynd ! me cria une voix féminine sur la droite.

Je vis une jeune femme aux cheveux châtains tirant sur le roux et dont le visage était parsemé de taches de rousseur. Elle vint à notre rencontre d’un pas décidé et se planta en face de nous. Elle affichait un énorme sourire.

- Rosalynd, Kintyra, bonjour ! J’espère que vous êtes en forme, parce que nous allons faire partie du même groupe ! Je m’appelle Moela ! dit-elle d’un seul souffle. Puis elle se tourna vers moi. Je suis honorée de faire enfin ta connaissance, Rosalynd. Enfin, je veux dire, en face à face, parce qu’on a tous déjà entendu parler de toi !
- Je suis également enchantée de faire ta connaissance. Sais-tu où nous allons au juste ?
- Ah, mais c’est évident, voyons, il faut d’abord en apprendre plus sur l’endroit où ils ont emmené Habricotine. Nous allons un peu chatouiller ces bandits du Pays des Collines Vertes !! déclara-t-elle en tapant dans sa main gauche avec son poing droit. Je vis également une étincelle briller dans ses yeux. Nous formerons des équipes de trois et nous encerclerons la ferme du Vieil Odo. Selon Galaenthir, leur chef n’a pas été tué pendant leur attaque, alors nous avons toutes nos chances de le faire parler une fois que nous l’aurons capturé ! Le but de l’opération est de s’infiltrer à partir de points stratégiques et d’arrêter tout le monde. Le moins d’effusion de sang possible, car chacun de ces brigands peut savoir ou avoir entendu quelque chose concernant le mystérieux individu qui nous a enlevé Habricotine.

***

Les groupes étaient partis au fur et à mesure de la matinée, pour ne pas attirer l’attention. Vers la fin de l’après-midi, nous nous sommes tous rassemblés à bonne distance de la ferme où nous avons reçu les dernières instructions de Galaenthir. Puis, en silence, nous nous sommes séparés pour aller à notre poste. A la tête de notre petite communauté, Moela tenait à ce que nous suivions ses ordres à la lettre afin de permettre la réussite de la mission. Elle avait le petit sablier que lui avait remis Galaenthir, comme à chaque chef de groupe, et attendait patiemment que le sable se vide dans la partie inférieure pour lancer « l’attaque ». Le nouveau cycle lunaire avait commencé mais des nuages cachaient le peu de lumière que la lune diffusait. Cela était parfait.

- Rosalynd, me chuchota-t-elle alors que le temps était presque écoulé, tu me couvres tandis que Kintyra, tu resteras en retrait, et bien cachée pour nous aider en cas de soucis. Je ne connais pas ta spécialisation, mais j’espère que tu connais quelques balades de soutien.
- Aucun problème, Moela, vous pouvez compter sur moi, lui répondit Kintyra.

Quelques secondes plus tard, Moela s’approcha de moi.

- Tu sais que tu as une mine affreuse, Rosalynd ? me demanda-t-elle en me donnant un léger coup de coude. Après ça, tu iras au lit, et c’est un ordre. Je te fais confiance pour ne pas faire de faux pas ce soir.

Je ne trouvai rien à lui répondre sur le coup. Les derniers grains de sable tombaient et Moela partit vers l’avant en marchant en position accroupie. Je la suivis de près et nous aperçûmes notre première victime.

Il s’agissait d’un homme bien bâti, mais avec un visage qui ne le mettait d’aucune façon en valeur. Il portait une masse à la ceinture et semblait faire sa ronde aux abords de la propriété de la ferme. Il marchait le long de la haie en faisant des allers et retours. Au moment où il était le plus proche de nous, Moela attira son attention à l’aide d’une petite pierre qu’elle jeta un peu plus loin. Le brigand ne devait pas être très intelligent, car il s’approcha sans se méfier de l’endroit d’où était venu le bruit, et sans alerter ses camarades. Sans plus de formes, Moela se jeta sur lui et lui flanqua son poing au milieu de la figure. Il perdit connaissance sur le coup. Elle avait fait tout cela dans le plus grand des silences et trainais déjà son prisonnier vers moi. J’étais pour le moins impressionnée.


- Rosalynd, bâillonne-le, et ligote-le-moi, les mains derrière le dos et les liens bien serrés. Ensuite toi et ta sœur, mettez-le vite sous un buisson, qu’il n’attire pas l’attention. On continue juste après, je vais aller voir où est le suivant, et je reviens.

Moela me laissa du tissu et de la corde. En quelques minutes, notre tâche était accomplie et nous attendions le retour de notre chef de groupe. Cette dernière se faisait cependant attendre et consultant d’un regard Kintyra, nous nous approchâmes de la porte qui donnait sur l’arrière de la ferme.


Moela attendait patiemment que le sable se vide dans la partie inférieure pour lancer « l’attaque »

Soudain, le temps de la discrétion semblait être terminé, car nous commençâmes à entendre des cris à travers toute la propriété. Contre le mur, nous vîmes Moela en train de se débattre contre trois bandits. Je pris mon arc et encochai une flèche immédiatement. Je visai et tirai, faisant mouche, en plein sur la fesse de l’un des brigands, qui, surpris par le coup, hurla en se tenant le postérieur. Kintyra s’avança alors et l’assomma avec son gourdin.

- Bien joué, Kin ! lui lançai-je.
- Joli tir, sœurette, me dit-elle en me faisant un clin d’œil rapide.

Moela reprit le dessus sur l’un de ses opposants, une rousse assez musclée, et la repoussa avant de reprendre le combat contre l’autre. La femme au sol se releva et rangea rapidement sa dague avant de prendre son arc. Elle fit quelque pas en arrière et commença à viser Moela.

- Oh, c’est hors de question, murmurai-je à moi-même.

Je bandai mon arc dans la direction de l’archère mais cette dernière avait déjà tiré. Très rapidement, je me concentrai, et tirai une première flèche. Ma perception du temps avait changé, comme l’autre fois, et je vis très clairement mon projectile intercepter celui de la femme. J’encochai une seconde flèche et je visai cette fois la cuisse. L’archère lâcha son arme et empoigna sa jambe en criant. Rapidement, je la maîtrisai en la plaquant au sol. Pendant ce temps, Moela et Kintyra s’étaient occupées du brigand qui restait. Ma sœur m’apporta plus de corde et nous terminâmes de ligoter nos ennemis. Elle apporta immédiatement des soins aux deux individus que j’avais percés de mes flèches. Il ne fallait pas qu’ils se vident de leur sang.

***


En l’espace de quelques minutes, les cris avaient cessé, et la mission était apparemment terminée. Je jetai un coup d’œil dans la cour de la ferme et voyait d’autres membres de la confrérie afférés à rassembler tous les prisonniers près de l’arbre au centre de l’endroit. Je vis que certains bandits n’avaient pas eu de chance et avait été tués lors de l’attaque.


- Bon boulot, Rosalynd, me dit Moela en posant sa main sur mon épaule. C’était un excellent tir, j’aurais pu me prendre cette flèche si tu ne l’avais pas déviée.

J’étais assez fière de mon coup, en effet, et j’affichai alors un grand sourire.

- Je vois que l’entraînement avec Amynduilas a porté ses fruits ! ajouta-t-elle. Mais tu es loin de lui arriver à la cheville.

Mon sourire s’effaça un peu, au souvenir d’Amynduilas et de notre conversation de la veille. Moela s’approcha de moi et me dit à l’oreille.

- Amyn est mon meilleur ami, et je sais ce qu’il se passe ! Je t’ai à l’œil, déclara-t-elle en reculant et en illustrant son propos en pointant son visage puis le mien.

Après quelques secondes de silence, elle éclata de rire.


- Allez, viens, j’ai hâte d’entendre ce que le chef de ces malfrats a à dire ! reprit-elle assez fort avant de me tourner le dos et de se diriger vers la ferme. Une flèche dans la fesse !! Ha ha ha !
- Elle est sympathique, me dit Kintyra en arrivant à côté de moi.
- Oui, conclus-je, avant de nous entraîner toutes les deux vers la porte de la bâtisse.


Dernière édition par Lizeth le Mar 2 Fév - 7:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.helene-jacquin.toile-libre.org
Orchys

avatar

Messages : 2045
Date d'inscription : 14/01/2016
Age : 46
Localisation : Lausanne, Confération Helvétique
Humeur : zen, même avec le fouet

MessageSujet: Re: Lizeth Heliandil   Mar 2 Fév - 2:03

Ouf ! Pour une fois la fin n'est pas en pleine échauffourée.

Mon coeur haletant va pouvoir tenir la semaine réglementaire avant la suite (mais tout juste hein!)

GG Liz cheers
Revenir en haut Aller en bas
Joye
Admin
avatar

Messages : 2448
Date d'inscription : 12/01/2016
Age : 31
Localisation : Rhône
Humeur : EnJoYe

MessageSujet: Re: Lizeth Heliandil   Mar 2 Fév - 9:14

Ouhhhhhhh mais que je l'aime cette Moela moi!!!!
Merci Liz pour cette fin un peu moins abrupte que les précédentes.
Mais quand même j'ai tenue des propos qui me laissent curieuse...
Euh la flèche dans les fesses: J'A_DO_RE Razz

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://cavaliers-solidaires.taguilde.net
Amynduilas

avatar

Messages : 51
Date d'inscription : 25/01/2016
Age : 35
Localisation : loading

MessageSujet: Re: Lizeth Heliandil   Ven 5 Fév - 23:37

FAN FAN FAN .... !!!!
Evidemment de la flèche dans les fesses ...

Mais j'aime aussi l'interception d'une flèche par une flèche ...
Revenir en haut Aller en bas
Myrhendil

avatar

Messages : 331
Date d'inscription : 18/01/2016
Localisation : Un caillou au bout du monde
Humeur : Zen en général

MessageSujet: Re: Lizeth Heliandil   Sam 6 Fév - 6:10

Meuhh ! non ! Il s'est dévoilé mais elle n'a pas encore dit oui !!!

Hé Rosalynd, arrête de jouer les mijaurées ébahies ! Comme si tu ne te doutais pas qu'il était en train de tomber amoureux !
Revenir en haut Aller en bas
Lizeth

avatar

Messages : 901
Date d'inscription : 14/01/2016
Age : 29
Localisation : Clamart

MessageSujet: Re: Lizeth Heliandil   Sam 6 Fév - 12:39

Chère Myrhendil,

Rosalynd ne joue pas les mijaurées (meuh non voyons :p ). Elle s'en doute, c'était une pseudo déclaration d'amour, très timide , mais une déclaration quand même. Mais c'est surtout qu'elle, elle ne comprend pas encore tout à fait ce qu'elle ressent à ce propos, même si elle s'en doute aussi.

De plus, elle a beaucoup de préoccupations en cours, elle vient d'apprendre que son père était très certainement mort, que sa mère s'était faite enlevée et torturée, et elle a retrouvé sa soeur.

Donc ce n'est pas évident pour elle de trop s'attacher à quelqu'un pour le moment.

Mais je ne me fais pas de soucis pour ces deux là. J'ai lu quelque part que les couples elfiques, c'était très fleur bleu, y'a des histoires d'âme soeur et tout. Qui sait pour nos deux tourtereaux ? Mais dans tous les cas, il ne peut rien se passer de bien sérieux, car c'est période de guerre. A moins que vous ne vouliez le contraire, il faudra attendre la destruction de l'anneau pour avoir un vrai happy end.

Mais je ne manquerai pas d'ajouter des intrigues à tout ça. *sourit légèrement*
Revenir en haut Aller en bas
http://www.helene-jacquin.toile-libre.org
Lizeth

avatar

Messages : 901
Date d'inscription : 14/01/2016
Age : 29
Localisation : Clamart

MessageSujet: Re: Lizeth Heliandil   Lun 8 Fév - 16:40

#25

De là où je me situais, je pouvais voir le chef des bandits assis sur une chaise située contre un mur de la pièce principale de la ferme. Un feu de cheminée brûlait encore mais n’apportait que peu de lumière pour y voir bien clair. Eljoying alluma alors quelques bougies qu’elle positionna sur les appuis de fenêtre qui étaient proches. Ainsi, nous pouvions tous avoir un bon visuel sur l’interrogatoire qui allait bientôt commencer.

Galaenthir s’avança vers le prisonnier. Il avait encore son épée à la main, et je remarquai qu’elle était encore souillée par le sang des bandits. Il voulait sûrement impressionner le chef des brigands. Ce dernier avait le visage couturé de cicatrices par endroits et un nez proéminent. Il avait la tête légèrement baissée et n’avait pas l’air fier. Je vis que la manche de son avant-bras droit était imbibée de rouge. Il avait dû être désarmé assez sauvagement. Néanmoins, le bandit arrivait à contrôler la douleur car il n’en montrait aucune trace. Il releva la tête et dévisagea notre chef.


- Je me demandais quand vous alliez revenir toi et tes petits copains, dit le bandit en ricanant.
- Les membres des Cavaliers Solitaires sont venus ici dans un but bien précis. Je suppose que tu sais exactement ce qu’il en est, alors allons tout de suite à la conclusion de notre interrogatoire.
- Tu crois que je vais te dire où ta copine la Hobbite a été emmenée ? Tu te mets le doigt dans l’œil !


Je pouvais voir le chef des bandits assis sur une chaise située contre un mur de la pièce principale de la ferme

Galaenthir le frappa alors violemment d’un revers de la main. C’était la première fois que je voyais le chef perdre son sang-froid de la sorte. Je ne pouvais pas voir son visage, mais j’imaginais bien que l’enlèvement d’Habricotine le touchait énormément. Le bandit avait de son côté accusé le coup en silence. Lorsqu’il releva de nouveau la tête, il avait la lèvre qui saignait et un hématome commençait à apparaître sur sa joue.

- Tes coups ne me feront pas parler, tu m’entends ? reprit le brigand. J’ai ma fierté, mon gars, et ce ne sont pas quelques gifles qui me feront cracher le morceau, il en faudra plus que ça, et pendant ce temps-là, ils seront de plus en plus loin ! Ha ! Ha ! Ha !

Galaenthir attrapa le col de la chemise du bandit. Il posa le fil de son épée sous le menton de l’homme.

- Tu préfères que j’exécute tous tes sous-fifres dehors ? Tu aurais du mal à la garder, ta fierté ! s’indigna Galaenthir.
- Tu vas tous nous tuer, de… toutes manières, parvint à dire l’autre.
- Galaenthir ! intervint Orchysdal sur sa gauche. Il sait où elle est, ne t’emporte pas.
- Je vais trouver un autre moyen de te faire plier, bandit ! Thalesir apporte ta mallette. Les autres, sortez de cette pièce !
- Gala, tu ne comptes tout de même pas… reprit Orchysdal.
- DEHORS !! hurla-t-il à tous.

Orchysdal et Eljoying se consultèrent du regard et la première commença alors à inviter tout le monde à sortir. Alors que nous passions la porte d’entrée, j’entendis derrière moi la conversation des deux officiers.

- Tu penses qu’il bluffait, Orchys ? demanda Eljoying à Orchysdal.
- Il m’inquiète, surtout. Il n’a jamais été comme ça…
- Habricotine lui est très cher, tu le sais bien.
- Ce n’est pas une raison, il est plus diplomate d’habitude. Cela cache autre chose, j’en suis persuadée.
- Tu as peut-être raison. Penses-tu qu’il réussira à récupérer ces informations ?
- Les potions de Thalesir sont puissantes, mais prendre le dessus sur un esprit n’est pas chose aisée, et cela prendra du temps… que nous n’avons malheureusement pas. Je crains le pire, Joye.

***


Certains d’entre nous commençaient déjà à monter les tentes et à étendre les paillasses pour la nuit. Je décidai de faire comme eux et de sortir tout cela des sacs de ma monture. Kintyra m’aida à tout installer dans un coin de la cour et nous restâmes assises sur nos matelas de fortune à regarder un feu de camp un peu plus loin. Les bandits avaient maintenant été tous rassemblés dans un autre coin et ils étaient sous étroite surveillance. Je les voyais, certains inquiets, d’autres le visage abattu, attendant la sentence. Je me sentais très fatiguée à présent que l’adrénaline avait baissé, mais mon esprit fonctionnait encore à plein régime, si bien que je n’avais pas encore envie de me coucher.

Parfois, on pouvait entendre un cri provenant de l’intérieur de la ferme. L’interrogatoire de Galaenthir avait maintenant commencé depuis plus d’une heure, et rien ne semblait bouger. Kintyra m’arracha à mes pensées.


- Lizeth, tu vas bien ? me demanda-t-elle d’une voix inquiète.
- Ca pourrait aller mieux, Kin. Mais ça va aller, lui répondis-je en me forçant à lui sourire.
- Ah tiens, mais ne serais-je pas Moela là-bas ?

Elle me montra un endroit entre la ferme et la clôture de la propriété. Dans la pénombre, à peine éclairés par les lumières de la cour, je vis la jeune capitaine en pleine conversation avec un autre membre de la confrérie. Ce dernier était de dos, mais je n’eus pas le moindre doute concernant son identité. Il s’agissait d’Amynduilas. J’avais appris un peu plus tôt dans la soirée que Moela était sa meilleure amie. J’imaginais bien qu’elle devait lui faire un rapport de l’attaque, et cela me mettait tout de même mal à l’aise, surtout que je le surpris en train de ricaner. Si ça se trouvait, ils étaient en train de parler de quelque chose de bien différent, je devais chasser ces pensées. Soudain, Kintyra passa sa main devant mon visage. Je le reculais, revenant dans le moment présent.


- Hé, oh, Lizeth ? Je pensais t’avoir encore perdue, dit-elle.

Je détournai alors le regard pour me concentrer sur elle. Cependant, je ne pus m’empêcher de jeter quelques coups d’œil furtifs vers la petite impasse. Ma sœur me dévisagea pendant quelques secondes avant de reprendre.

- Ça ne fait que quelques jours que je t’ai retrouvée, et je ne connais pas très bien tous tes nouveaux amis, mais tu n’arriveras pas à cacher ça à ta sœur ! Il te plait, n’est-ce pas ?
- Mais de quoi parles-tu ? m’exclamai-je, le visage soudain en feu et les yeux grands ouverts.
- Il est plutôt bel homme, déclara-t-elle en regardant Amynduilas. Tu aurais dû le voir quand il m’a sauvée des flammes l'autre soir ! Il a cru que c’était toi ! … Crois-moi, tes sentiments sont bels et bien partagés ! Mais tu devrais te dépêcher, avant qu’une autre ne lui vole son cœur… BON ! Je vais nous chercher un petit quelque chose à grignoter ! Puis au lit ! Tu es de pire en pire !

Je la vis se rapprocher du feu pour demander quelques bols de soupe. A ma grande surprise, elle en apporta également deux à Amynduilas et Moela avant de revenir vers moi. Elle me lança un clin d’œil accompagné un grand sourire. Quant à moi, je levai les yeux au ciel avant d’accepter mon bol de nourriture. J’avais peut-être retrouvé un peu d’appétit après tout, et je remerciai intérieurement ma sœur pour cette conversation.


Dernière édition par Lizeth le Jeu 11 Fév - 6:49, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.helene-jacquin.toile-libre.org
Orchys

avatar

Messages : 2045
Date d'inscription : 14/01/2016
Age : 46
Localisation : Lausanne, Confération Helvétique
Humeur : zen, même avec le fouet

MessageSujet: Re: Lizeth Heliandil   Lun 8 Fév - 16:59

Amour et torture cheers 

Que du bonheur....

Mais que les semaines me paraissent loooongues entre deux BG

Miciii ma Lizounette pour ce passionnant récit qui nous enchante littéralement tous les lundis santa

Revenir en haut Aller en bas
Lizeth

avatar

Messages : 901
Date d'inscription : 14/01/2016
Age : 29
Localisation : Clamart

MessageSujet: Re: Lizeth Heliandil   Lun 8 Fév - 17:01

Les semaines me paraissent longues aussi d'un côté, mais pas tant que ça, car je me retrouve toujours à sprinter le lundi ^^ si j'écrivais le mardi et que je devais attendre le lundi pour le poster, alors là oui, ça me paraîtrait long. Donc, je te comprends un peu :p
Revenir en haut Aller en bas
http://www.helene-jacquin.toile-libre.org
Sobert

avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 27/01/2016
Age : 36

MessageSujet: Re: Lizeth Heliandil   Lun 8 Fév - 17:26

Faut vraiment que je prenne le courage de reprendre au début... Ça à l'air épique à souhait !
Revenir en haut Aller en bas
Lizeth

avatar

Messages : 901
Date d'inscription : 14/01/2016
Age : 29
Localisation : Clamart

MessageSujet: Re: Lizeth Heliandil   Lun 8 Fév - 19:26

Prends le courage, ça vaut la peine, et c'est mieux de savoir ce qu'il y a avant, non ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.helene-jacquin.toile-libre.org
Myrhendil

avatar

Messages : 331
Date d'inscription : 18/01/2016
Localisation : Un caillou au bout du monde
Humeur : Zen en général

MessageSujet: Re: Lizeth Heliandil   Mer 10 Fév - 9:00

Je suis toujours aussi fan !

Sobert, tu as l'immense chance de ne prendre au début que maintenant ! Tu n'es donc pas obligé d'attendre toute une semaine la suite de l'histoire !

Le lundi soir, nous passons du rêve au cauchemar selon le bon vouloir de Liz !!! Quel pouvoir !
Revenir en haut Aller en bas
Amynduilas

avatar

Messages : 51
Date d'inscription : 25/01/2016
Age : 35
Localisation : loading

MessageSujet: Re: Lizeth Heliandil   Ven 12 Fév - 6:16

Si bon mais si court ... on avance pas, on avance pas .... ça stagne, on piétine ...

Où t'es, papa où t'es ?
Où t'es, papa où t'es ?
Où t'es, papa où t'es ?
Où, t'es où, t'es où, papa où t'es ?


Et maman, on sait ou elle est elle, mais personne n'y va ??? rhaaaa j'en rage !!!!

Et le collier, c'est qui c'est quoi ??? Et le fait de ralentir le temps, c'est quoi ce pouvoir, cela lui vient de qui ? Pourquoi ? Comment ?

Et l'amour ? Partagé ? Impossible ? Possible ? Tendu ? Pas tendu ?

Rhaaaaaaa tant de sujet, tant de possibilités, et chaque Lundi qu'un petit bout .... une micro avancée dans cette histoire au mille facettes ...

Félicitations, Amyn !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Lizeth

avatar

Messages : 901
Date d'inscription : 14/01/2016
Age : 29
Localisation : Clamart

MessageSujet: Re: Lizeth Heliandil   Ven 12 Fév - 7:08

Désolée Amyn, les idées me viennent au fur et à mesure et j'écris 2 pages et demi environ par semaine. Au bout de ces deux pages, ils faut conclure, c'est la règle hi hi.

Alors je suis navrée de ne te donner qu'une micro avancée. La vie d'un elfe est longue et il sait être patient. Je ne vais pas mettre Lizeth dans les bras d'Amynduilas aussi facilement, la situation ne s'y prête pas. Pas encore ...


Revenir en haut Aller en bas
http://www.helene-jacquin.toile-libre.org
Amynduilas

avatar

Messages : 51
Date d'inscription : 25/01/2016
Age : 35
Localisation : loading

MessageSujet: Re: Lizeth Heliandil   Ven 12 Fév - 7:12

Ne soit pas désolée, c'est normal .... puis quand on veux tjrs savoir plus, la frustration est logique aussi !!!

Continue comme ça Lizzy !!!
Revenir en haut Aller en bas
Lizeth

avatar

Messages : 901
Date d'inscription : 14/01/2016
Age : 29
Localisation : Clamart

MessageSujet: Re: Lizeth Heliandil   Lun 15 Fév - 7:01

#26

J’étais dans une salle éclairée par des braseros. Le sol de pierre brute était recouvert par endroits avec de lourds tapis rouges. Des bancs en bois peints de noir étaient disposés de part et d’autre d’une allée centrale menant à une sorte d’estrade surélevée où il y avait un imposant trône de pierre. La pièce était pleine de monde et tous les sièges étaient pris par des Semi-Orques, des Orques ou des Ourouks. Quelques gobelins parsemaient le fond de la salle. J’étais debout au milieu de l’allée, le trône à quelques mètres derrière moi. Je regardais la foule, qui semblait s’impatienter. Certains tournaient la tête vers l’immense porte, seule issue possible, attendant probablement que quelqu’un la franchisse. Il devait s’agir d’une salle d’audience. Je n’avais aucune idée de l’endroit où je me trouvais, et je ne devais pas être vraiment là, car le public ne faisait pas attention à moi.

Soudain, quelques sorciers vêtus de pourpre et armés jusqu’aux dents entrèrent dans la pièce. Ils formaient deux files bien ordonnées. Au milieu de ce cortège, je vis apparaître une silhouette encapuchonnée. Elle était suivie par une autre, plus petite. Lorsque les sorciers passèrent près de moi, les deux files se scindèrent en deux et allèrent se positionner au pied de l’estrade, formant une ligne devant les monstres présents. Je remarquai que ceux-ci s’étaient tus. Le silence était d’ailleurs tombé d’un seul coup. Je ne parvins pas à voir le visage du premier individu. La capuche était bien trop large, mais il m’a semblé voir un éclat doré. Il portait probablement un masque. En revanche, c’était une certitude pour la seconde silhouette. Elle portait un masque noir sur le haut du visage, sous une couronne de la même couleur. Elle portait une houppelande de velours sombre, et dessous une robe échancrée sur les deux côtés. Des gants de soie ornementés de quelques bracelets de métal recouvraient ses bras nus et blancs comme neige. Des cheveux bruns tombaient sur ses épaules et je déduisis d’après la forme de ses oreilles qu’il s’agissait d’une Elfe. Détail intrigant : sa démarche m’était familière. Mon cœur ne fit qu’un bond quand je vis pendu à son cou le pendentif doré que je gardai toujours sur moi. Le bijou brillait d’une vilaine couleur rouge. Etant donné son importance, je ne prévoyais pas de le céder à qui que ce fut, si bien que j’en conclus qu’on avait dû me le prendre de force. A cette pensée, je me demandais si cette scène n’était pas une vision du futur. Mais ne connaissant pas exactement l’histoire de mon collier, il pouvait tout aussi bien s’agir d’un évènement passé.

Au moment de passer à ma hauteur, mon sang se glaça quand elle tourna légèrement la tête dans ma direction en marquant une pause. Me voyait-elle ? Rien n’était sûr, car la seconde suivante, elle reprenait sa route vers l’estrade et le trône. Les deux nouveaux personnages gravirent les quelques marches pour se tenir devant toute l’assemblée. L’Elfe se tourna alors vers la silhouette encapuchonnée et retira sa cape. Elle la lui remit, et ce dernier s’inclina très bas.

Lentement, elle se dirigea devant son trône et fit face au public. Elle resta là à contempler le spectacle, et cela semblait la satisfaire, car elle arborait un léger sourire. Au bout de quelques secondes, elle leva les mains et les porta à son visage. Elle allait dévoiler son visage. Je ne pouvais pas me rapprocher, alors je plissai les yeux, prête à reconnaître ou non le personnage. Tous les spectateurs étaient comme moi, ils retenaient leur souffle.



Elle s’assit confortablement sur les coussins pourpres recouvrant son trône

Un frisson me parcourut l’échine quand je vis la figure de l’inconnue. Il n’y avait quasiment plus de doute lorsqu’elle laissa voir ses grands yeux verts clairs. Si l’on mettait de côté les cheveux couleur ébène, elle me ressemblait comme deux gouttes d’eau. Cela expliquait pourquoi sa manière de marcher me disait quelque chose. Tout le monde commença à l’acclamer avec force. Ils étaient tous déchaînés et brandissaient leurs poings vers le haut. Elle écarta les bras en acceptation de l’accueil que l’assistance venait de lui offrir. Puis elle recula et s’assit confortablement sur les coussins pourpres recouvrant son trône.

***

Je poussai un cri en me réveillant en sursaut. Mon cœur battait la chamade et mes mains tremblaient d’effroi. J’avais une pellicule de sueur sur le visage et je vis Kintyra se redresser lentement de sa paillasse, les yeux encore endormis.

- Lizeth… que se passe-t-il ? me demanda-t-elle, la voix enrouée.
- Kin… juste un mauvais rêve. Je suis désolée de t’avoir réveillée. Tu peux te rendormir.

Je n’attendis pas sa réponse. Je pris ma cape et sortis de la tente. Quelques-uns des membres de la confrérie étaient déjà autour du feu et se préparaient quelque chose à manger. D’autres avaient sorti la tête de leur tente. Tous regardaient dans ma direction, et je supposai que mon réveil n’était pas passé inaperçu.


- Ce n’était qu’un cauchemar, excusez-moi tous ! m’écriai-je, rouge de honte en levant les mains devant moi pour rassurer tout le monde.

J’étais sûre et certaine que tout le monde allait maintenant me prendre pour une personne dérangée. Je préférai m’éclipser et aller jusqu’au cours d’eau pour me rafraîchir le visage. Une fois à côté de l’eau fraîche, je m’agenouillai sur les galets au bord, et m’aspergeai le visage, espérant que ces images allaient s’effacer en même temps que les traces de sommeil qui restaient encore dessus. Lorsque je rouvris les yeux, malheureusement, j’aperçus avec horreur les mêmes yeux verts de mon rêve. Il me sembla même que mes cheveux n’étaient plus aussi blonds. Je me reculais et en me relevant, je me trouvai nez à nez avec Kintyra.

- Tu avais oublié ta serviette. Tu risques de prendre froid si tu restes trempée, me dit-elle en me tendant une pièce de tissu.

Je lui pris l’objet des mains, la remerciai et m’essuyai doucement le visage. Je me sentais un peu mieux.

- Ton chef va faire une déclaration, m’informa-t-elle. Je crois qu’il sait maintenant où ils ont emmenée Habricotine.
- Très bien, allons-y ! lui répondis-je en me reprenant le chemin de la ferme.

De retour dans la cour, je vis que tout le monde formait un arc de cercle près de l’entrée du bâtiment. Galaenthir sortit sur le pas de la porte, suivit de Thalesir qui une fois dehors, alla rejoindre ses compagnons. Il n’avait pas l’air fier de lui. Ils avaient tous les deux d’énormes poches sous les yeux et je supposai qu’ils avaient dû faire nuit blanche.

- Notre hôte a eu la gentillesse de nous informer de tout ce qu’il savait au sujet de l’enlèvement de notre sœur, déclara Galaenthir en esquissant un sourire. L’ennemi a été prudent, il ne lui a confié que le strict minimum d’informations. Mais je pense que cela suffit pour avoir une direction à suivre.

Je vis que tout le monde s’impatientait. Nous avions tous hâte d’aller secourir Habricotine, et Galaenthir faisait monter la pression.


- Le chef des bandits est catégorique sur un point. Ils sont partis vers l’Est. Il a aussi mentionné qu’il avait entendu parler les Semi-Orques au sujet de vêtements chauds pour voyager dans les montagnes. Ils vont sûrement vers les Monts Brumeux !! Il y a d’avantage de neige au nord, et il est évident qu’ils éviteront Fondcombe. Espérons seulement qu’ils n’iront pas jusqu’aux Landes d’Etten et passeront entre elles et la Trouée des Trolls.
- Gobelinville, c’est dans le coin, non ? demanda quelqu’un dans le groupe dont je ne reconnus pas la voix.
- Ca risque d’être tendu, avec tous les gobelins, opina Eljoying située juste en face du chef.
- Mais pourquoi ne pas passer par le Sud, la Moria semble un meilleur choix pour retourner vers les terres ennemies ? interrogea Shabb.
- Les chemins menant à la Moria sont trop étroitement surveillés par les nains ! répondit Thalesir.
- Ha ha ! Tu as bien raison, mon cher ! entonna le ménestrel.
- Nous ne connaissons pas les raisons pour lesquelles le ravisseur d’Habricotine nous attire dans cette partie de la Terre du Milieu, reprit Galaenthir une fois que le silence revint peu à peu. C’est pourquoi il faut que l’on soit bien préparé. Je vous ferai savoir les groupes qui feront partie de cette expédition. Nous essayerons de gagner du temps en passant par les routes du sud des Terres Solitaires et par celles de la Trouée des Trolls. J’envoie tout de suite un message à Fondcombe où j’ai quelques connaissances qui pourront déjà préparer le matériel et les vivres pour notre entreprise dans les Monts Brumeux. Profitez bien de cette journée, car nous partirons en milieu d’après-midi vers l’Est !

Suivez en direct le périple de Lizeth en lisant l'annexe mise à jour au fur et à mesure ICI


Dernière édition par Lizeth le Lun 15 Fév - 14:59, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.helene-jacquin.toile-libre.org
Orchys

avatar

Messages : 2045
Date d'inscription : 14/01/2016
Age : 46
Localisation : Lausanne, Confération Helvétique
Humeur : zen, même avec le fouet

MessageSujet: Re: Lizeth Heliandil   Lun 15 Fév - 14:48

Bientôt la mission : il faut sauver la hobbitte Habricotine hi hi

Revenir en haut Aller en bas
Joye
Admin
avatar

Messages : 2448
Date d'inscription : 12/01/2016
Age : 31
Localisation : Rhône
Humeur : EnJoYe

MessageSujet: Re: Lizeth Heliandil   Jeu 18 Fév - 9:48

Dis dont dis dont....
Que d'aventure.
Je les lis deux par deux je préfère plutôt que de rester sur ma fin 1 fois par semaine je ne fais ça qu'une fois tous les 15 jours.
Mais j'ai aussi le hors série à lire mais bon faut aussi travailler alors ce soir.
Je vois déjà Moela affûter la lame de son épée et Eljoying aiguiser les dents de son tigre^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://cavaliers-solidaires.taguilde.net
Lizeth

avatar

Messages : 901
Date d'inscription : 14/01/2016
Age : 29
Localisation : Clamart

MessageSujet: Re: Lizeth Heliandil   Lun 22 Fév - 16:32

#27

Après son discours, Galaenthir retourna à l’intérieur de la ferme du Vieil Odo, invitant Orchysdal à le suivre. Alors que nous attendions leur retour, nous en profitâmes pour organiser nos affaires et pour ranger nos tentes, nous tenant prêts pour le départ. Orchysdal sortit alors de la ferme et nous rejoint.

- Galaenthir va un peu se reposer, annonça-t-elle. Pendant ce temps-là, nous allons former les groupes, et aller acheter ce qu’il nous manque en ville.

Tout le monde se tenait déjà fin prêt et attendait la répartition dans les groupes. Orchysdal appela Eljoying, Legalus et un autre membre de la confrérie dont je ne connaissais pas encore le nom. Elle leur montra un morceau de parchemin sur lequel étaient sûrement inscrits les groupes. Isolés, je ne pouvais pas entendre ce qu’ils se disaient, mais j’imaginais qu’ils étaient probablement en train d’argumenter sur la composition des groupes. Orchysdal ne semblait pas d’accord pour effectuer des changements, et les autres membres finirent par accepter en l’état de quelle manière la chose allait se dérouler.

Chacun d’entre eux allèrent à la rencontre de leurs membres pour leur expliquer la situation. Orchysdal se dirigea d’abord vers Thalesir et j’entendis qu’elle l’invitait à aller se reposer avant le départ de cet après-midi. Elle alla ensuite à la rencontre d’un jeune homme qui était en train de nettoyer la lame de sa hallebarde à l’aide d’un chiffon. Il posa ce qu’il avait en main et se leva, recevant les instructions et acquiesçant à ce qu’Orchysdal lui disait. Cette dernière lui tapota l’épaule amicalement, l’invita à la suivre et se dirigea alors vers nous.


- Rosalynd et Kintyra ! Il semble que vous allez être toutes les deux avec nous. Laissez-moi vous expliquer. Nous formons quatre groupes de six personnes. Chaque groupe possède à sa tête un chef qu’il faut suivre. Galaenthir aura ce rôle parmi nous, et en tant que chef de la confrérie, il a aussi autorité sur les stratégies générales. Pour les décisions lors des combats, vous écouterez votre chef. Les groupes restent à ce niveau-là totalement indépendants les uns des autres. Rosalynd, tu connais déjà tous les membres du groupe sauf ce jeune homme près de moi.

Orchysdal sourit à son compagnon qui fit un pas en avant en arborant un petit sourire.

- Laissez-moi me présenter, chères dames, je suis Orriath Aryndion, un capitaine qui demande encore à faire ses preuves, dit Orriath d’un seul trait en s’inclinant très bas. En se redressant, il se tourna vers Orchysdal. Je suis honoré de faire partie de ce groupe. Je te remercie de me faire confiance, Orchys.
- Orri, il faut remercier le chef, pas moi.
- J’aurai sûrement l’occasion de le faire. Mesdames, vous me permettrez de retourner à mon paquetage qu’il faut que je termine de remplir. J’irai ensuite en ville faire le plein de provisions.
- Merci, Orri, je te souhaite bon courage avec les vendeurs ! Quant à vous deux, reprit-elle en se dirigeant vers nous, pourriez-vous aller à la rivière remplir les outres ? Le départ se fera dès que tout sera prêt.

Nous acquiesçâmes et partîmes exécuter nos tâches.

***

Certains ne purent nous accompagner. Ils restèrent sur place et s’assurèrent que les autres bandits ne puissent nous suivre en leur confisquant tous leurs chevaux. Nous partîmes au galop, nos bêtes ayant eu le temps de reprendre leurs forces, et nous ne rencontrâmes aucun problème sur la route. Voyageant sur les axes principaux, nous passâmes par quelques villages Hobbits tels que Stock et le Pays de Bouc. J’avais été contente que l’on ne s’attarde près de la Vieille Forêt, car elle me rappelait d’assez mauvais souvenirs.

La nuit était déjà tombée depuis un moment lorsque nous passâmes enfin les portes de la ville de Bree. Les gardes n’avaient pas spécialement appréciés que nous arrivâmes en si grand nombre, mais nous avions besoin de repos, et nos chevaux apprécieraient probablement les écuries du Poney Fringant. Monsieur Poiredebeurré nous accueillit toutes et tous sous son toit et il semblait qu’il était déjà au courant de notre arrivée car il nous servit son ragoût en un temps record. Il nous proposa aussi plusieurs chambres dans les étages. Tout en mangeant, je ne pensais qu’à aller me mettre au lit. Nous n’allions sûrement pas pouvoir dormir dans de vrais draps avant d’arriver à Fondcombe, il fallait donc en profiter. Mais croquant dans une délicieuse pomme juteuse, je me dis qu’en offrir une à mon cheval serait une bonne façon de le récompenser pour ses efforts. J’avais aussi besoin de prendre l’air avant d’aller me réchauffer sous une couverture.



L'auberge du Poney Fringant à Bree

L’air était cependant un peu plus frais cette nuit-là. Je donnai la pomme à mon cheval et décidai de rentrer quand je vis sortir quelqu’un par la porte principale. C’était une petite fille en pleurs. Derrière elle, je vis également sortir une femme. A la lueur de la lampe à la porte, je reconnus mon ancienne chef de groupe.

- Moela, tout va bien ? lui demandai-je, en prenant un ton inquiet.
- Oui, je ramène cette petite chez elle, elle s’est perdue et demandait de l’aide à l’intérieur. Je connais cette ville comme ma poche, je serai bientôt de retour. Bonne nuit, Rosalynd.
- A demain, bonne nuit, lui répondis-je avant de rentrer.

Cette nuit-là, je ne fis aucun cauchemar.

***

Le lendemain matin, nous étions presque tous remontés en selle quand je vis sortir Amynduilas par la porte arrière de l’auberge. Il avait l’air préoccupé. Il se dirigea vers Galaenthir et lui dit tout bas quelque chose que je n’entendis pas.

- N’en faisons pas un secret, lui répondit le chef.

Galaenthir se déplaça à la sortie des écuries et se tourna vers nous.

- Tout le monde descend ! cria-t-il assez fort pour que tout le monde l’entende. Moela manque à l’appel, on ne part pas sans elle !

Tous les membres se consultèrent du regard et commencèrent à converser. Je descendis moi-même de cheval et allai directement vers Galaenthir pour lui apprendre ce que je savais.

- Je l’ai vue hier soir, chef, lui dis-je. Elle n’est donc pas rentrée ?
- Que veux-tu dire par là, Rosalynd ?
- Elle est sortie raccompagner une petite fille, repris-je. Elle m’a assuré qu’elle connaissait bien la ville et qu’elle ne tarderait pas.
- Et tu ne l’as pas vue rentrer ?
- Non, je suis remontée dans ma chambre tout de suite après.
- Tu saurais reconnaître la petite ? Elle était comment ?
- Je peux vous la décrire. Hum… Elle avait de longs cheveux roux coiffés en une unique tresse. Il m’a semblé qu’elle avait les yeux plutôt clairs. Elle avait une robe assez simple, marron et crème.
- Très bien.

Galaenthir siffla pour retrouver l’attention de tous.

- Il faut retrouver une petite rouquine aux cheveux longs. Elle aurait été vue avec Moela hier soir. Il s’agit sûrement d’une étrangère, et ce n’est vraiment pas pour me plaire ! Nous allons ratisser la ville, nous sommes assez nombreux pour ça. Allez, au boulot ! Une fois que vous aurez trouvée l’enfant, demandez à Rosalynd s’il s’agit bien d’elle. Et si vous tombez sur Moela, amenez-la-moi.

Je ne fis pas attention à tous les regards qui se posèrent sur moi. J’allai de suite déposer mes sacs près de mon cheval afin de partir moi aussi à la chasse.

Suivez en direct le périple de Lizeth en lisant l'annexe mise à jour au fur et à mesure ICI


Dernière édition par Lizeth le Lun 22 Fév - 20:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.helene-jacquin.toile-libre.org
Orriath

avatar

Messages : 110
Date d'inscription : 21/01/2016
Age : 16
Localisation : Nantes
Humeur : adieu!!!

MessageSujet: Re: Lizeth Heliandil   Lun 22 Fév - 19:40

(enfin!!!!!!cheers cheers cheers cheers cheers )


un capitaine qui demande encore à faire ses preuves ???????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????

ca ce voit que tu ne me connais pas.... 8) 8) 8) 8)
Revenir en haut Aller en bas
Orriath

avatar

Messages : 110
Date d'inscription : 21/01/2016
Age : 16
Localisation : Nantes
Humeur : adieu!!!

MessageSujet: Re: Lizeth Heliandil   Lun 22 Fév - 19:40

mais merci beaucoup!!
Revenir en haut Aller en bas
Lizeth

avatar

Messages : 901
Date d'inscription : 14/01/2016
Age : 29
Localisation : Clamart

MessageSujet: Re: Lizeth Heliandil   Lun 22 Fév - 20:39

T'es pas niveau 100 Orri :p donc tu dois encore faire tes preuves hihi
Revenir en haut Aller en bas
http://www.helene-jacquin.toile-libre.org
Orchys

avatar

Messages : 2045
Date d'inscription : 14/01/2016
Age : 46
Localisation : Lausanne, Confération Helvétique
Humeur : zen, même avec le fouet

MessageSujet: Re: Lizeth Heliandil   Mar 23 Fév - 2:58

.
Mais qui est donc cette petite fille en pleurs ?



Où est donc passé Moela ?

Habricotine est-elle encore en vie ?

Et nous ne savons toujours pas qui était le fameux inconnu sous la couverture au côté de Rosalynd lors de son réveil de beuverie....

Bravo Ori  cheers Te voilà officiellement dans le BG de Liz  geek Quel honneur  sunny
Revenir en haut Aller en bas
Joye
Admin
avatar

Messages : 2448
Date d'inscription : 12/01/2016
Age : 31
Localisation : Rhône
Humeur : EnJoYe

MessageSujet: Re: Lizeth Heliandil   Mar 23 Fév - 19:16

J'attends la semaine prochaine pour le lire NANEREUH!!!!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://cavaliers-solidaires.taguilde.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lizeth Heliandil   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lizeth Heliandil
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 32Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 17 ... 32  Suivant
 Sujets similaires
-
» Lizeth Heliandil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Background et Role Play :: Background-
Sauter vers: